Feuillets de Systémique médicale (1)

État des lieux, prospective

 

12 novembre 2018


   Depuis plus de 21 ans sur le site Exmed, le concept de Systémique Médicale est régulièrement invoqué. J'ai tenté de démontrer ici, à travers des situations multiples, qu'il constitue un outil précieux de compréhension élargie de tout ce qui touche, de près ou de loin, à la santé des hommes. Il m'a semblé que cette façon de penser était dans l'air du temps, et qu'elle ne pouvait que trouver des esprits ayant envie d'en assurer le développement et la diffusion qu'elle mérite. La technologie de l'Internet assurant des communications sans frontières (1) rend cela matériellement possible. Je me suis trompé. L'idée, faute de relais perceptible est restée…. dans l'air. La systémique médicale, autant que je puisse en être informé à cette heure, n'a pas dépassé le stade d'un coffre qui n'a jamais été ouvert. Son contenu n'a pas encore été rendu public.
   Pas question pour autant de baisser les bras. Rien d'autre à faire que de relever mes manches pour dessiner une esquisse à soumettre à l'esprit observateur et critique sans lequel aucune médecine humaine n'aurait pu voir le jour et évoluer comme nous le constatons - non sans fierté mêlée d'inquiétude - depuis des siècles. Ambition démesurée, j'accepte la critique. Je n'ai pas d'alternative, le temps, mon temps personnel de mortel pour pouvoir travailler, est mesuré. Alors, j'ose oser.

   Je ne saurais, faute de compétence, de titre, d'accréditation ou de reconnaissance par quelque autorité que ce soit, proposer un enseignement en bonne et due forme. La rédaction d'un ouvrage didactique, là encore sous réserve de compétence de l'auteur (2), ne pourrait que clôturer un champ d'investigation dont une des caractéristiques est de devoir demeurer ouvert. La marche vient en marchant, nos petits d'hommes le démontrent. Le vieux Socrate, qui n'était pas n'importe qui, n'a jamais rien écrit et se contentait de déambuler en dialoguant avec ses disciples. À chacun sa méthode.

   Voici donc ce que je propose avec ce dont je dispose. Utiliser la Lettre d'Expression Médicale (LEM) avec son format volontairement réduit à une page format A4, de fréquence hebdomadaire (3), pour publier un certain nombre de feuillets ( petite feuille) numérotés. L'objectif est de pouvoir utiliser les commentaires, remarques, critiques et interrogations que chacun pourrait faire parvenir (4). Navigation à vue dirait-on dans l'aéronautique. Ressources de l'interactivité plaideraient les chantres de la « communication ». Démarche heuristique si vous préférez un terme plus ronflant.
Information pratique.Vous avec donc sur votre écran «  Feuillets de Systémique Médicale (1) » avec le sous-titre «  État des lieux, prospective ».
   Pour consulter ultérieurement ce contenu sans en avoir conservé l'adresse, il vous suffira de rentrer dans la rubrique « Mots clés sur exmed.org » (notre moteur de recherche interne), le titre avec le numéro ou le sous-titre (5).

   Avant tout, un point de vocabulaire doit être précisé, car la confusion n'est pas rare. Ce qui est systémique n'est pas du tout ce qui est systématique. Et réciproquement aurait ajouté Pierre Dac. Aussi honorable et précieuse soit la science dite la systématique depuis Linné « qui a pour objet de dénombrer et de classer les êtres vivants » ( Wiktionnaire ).

    À moins que de colère vous n'ayez déjà passé par la fenêtre votre fidèle écran, suite au prochain numéro. Comme on dit dans tous les bons feuilletons (6). Juste pour rester jusqu'au bout de cette LEM, inaugurale d'une série pas tout à fait comme les autres. Parce qu'elle est sans plan prédéfini à l'avance.
Ce sont vos réactions de lecteurs qui orienteront le développement de cette entreprise. À vos neurones, lecteurs.


Notes :

(1) Et sans coût financier, ce qui peut en assurer l'indépendance rédactionnelle par rapport à toute institution traditionnelle.

(2) Un peu plus sur lui www.exmed.org/and.html

(3) Parution comme d'habitude entrecoupée par d'autres sujets et d'autres auteurs pour ne pas lasser la patience des lecteurs.

(4) Rubrique « Donner votre avis » en fin de texte ou mail à l'adresse dédiée: lecteurs(signe arobase)exmed.org

(5)Page d'accueil du site à www.exmed.org, en bas à droite.

(6) La parenté entre feuillet et feuilleton n'est pas involontaire. Jouer avec les mots, leur parenté, leur signification, leur symbolisme fait partie de nos outils de travail les plus sérieux. C'est un moyen de stimulation des neurones du lecteur, bien au delà d'un simple artifice pour dissiper son assoupissement.



 Votre question ou commentaire ici ou par courriel à l'adresse suivante lecteurs(arobase)exmed.org

Os Court :

«  La médecine systématique me parait (et je ne crois pas employer une expression trop forte) un fléau du genre humain.»

Jean le Rond d'Alembert
(encyclopédiste, physicien, mathématicien , 1717-1783)

      Les dernières LEM :

    • Au vert, citoyens !, Nana Nopink, LEM 1092
    • Télémédecine et téléréalités, François-Marie Michaut, LEM 1091
    • La connaissance, Président Macron, François-Marie Michaut, LEM 1090
    • Habeas corpus, Nana Nopink, LEM 1089
  • FLORAISONS EFLORESCENCES, Jacques Grieu, LEM 1088
  • Sur les traces de La Fontaine, Nana Nopink, LEM 1087
  • Enfoncez-vous bien ça dans la tête, François-Marie Michaut, LEM 1086
  • RÉBELLION RÉFUTATION, Jacques Grieu, LEM 1085
  • Un peu plus sur la causalité, François-Marie Michaut, LEM 1084
  • Sitôt dit, sitôt fait, Cécile Bour, LEM 1083
  • CONTINGENCES NÉCESSITÉ, Jacques Grieu, LEM 1082


    Les publications d'Exmed
    sont aussi sur Blogger

    blogger LEM