www.exmed.org

Accéder à tous nos coups d'oeil parus depuis 2002

L'année exmed 2015

Voici les coups d'oeil d' octobre, novembre et décembre 2015 déjà parus sur le site exmed:

1 - 4 octobre 2015
LA brochure : Cancer du sein
Les lecteurs du site ont en tête la LEM 929 Octobre Rose, néo-religion sanitaire du docteur Cécile Bour, radiologue.
En complément pratique, voici, à la disposition de chacune et de chacun, soignants ou non, une brochure afin que circule une information critique, scientifiquement argumentée mais d'abord simple, sur ce fameux dépistage du cancer du sein, avec sa tapageuse campagne de propagande Octobre Rose.
Rien n'y est à vendre, rien n'y est à acheter : juste un travail d'information de qualité à partager entre adultes capables de faire de vrais choix.
Cette brochure d'information est librement téléchargeable par chacun à partir du site de Cécile Bour.
À vous de juger de cette initiative de Cécile Bour et son équipe de collaborateurs. Contactez-nous, vos avis peuvent être publiés ici.
Dr F-M Michaut

5 - 6 octobre 2015
Quelle énergie LEM 931
Quelle énergie assure, depuis soixante dix ans, le maintien du fonctionnement du système d'assurance maladie unique et obligatoire en France ?
Le docteur Jean-Marie Huet, sans hésiter à s'exprimer à contre-courant du discours ambiant, nous entraine dans Contestation systémique de notre sécu.
À prendre en considération pour qui ne veut pas se conduire en mouton de Panurge des croyances à la mode du moment.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Sur la LEM 931 J-F Lelorrain nous écrit le 5 octobre 2015 :
Tous les défilés, toutes les jérémiades déontologiques de l'Ordre des médecins, les rodomontades syndicales à 2 euros , toutes les manifestations pour la défense du système de santé ne serviront à rien tant que le système de financement des dépenses de santé, et au delà celui de l'ensemble de la protection sociale n'aura pas été mis à plat et totalement repensé.
Avec un système de financement pérenne voire excédentaire en serions-nous là?
Tout ce qu'on fait les gouvernements socialistes et autres depuis un demi-siècle a été de visser le couvercle de la cocotte minute sociale en feignant de relâcher la pression de temps à autre . Politique dangereuse et irresponsable sans alternance véritable, sans contestation du modèle solidaire septuagénaire, réputé parfait insurpassable et éternel.
Sans dissidence pour "la liberté sociale", pas d'espoir pour une médecine libre. Sans contestation du modèle social franchouillard, pas de solution possible, à quoi que ce soit. Ni au plan de la santé ni au plan économique et social de la France.

7 - 11 octobre 2015
Comme une vulgaire lessive
Mon écran de télévision n'en est pas encore revenu. Entre une réclame pour le nettoyeur de wc qui tue 99,9% des microbes, et une autre pour une automobile au pot d'échappement encore plus vert que la chlorophylle des prés, voici l'Ordre des Médecins ! Pour faire quoi ? Pour faire vanter, à grand frais, par une agence de «communication» la profession dont il est le représentant légal.
Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire là ? L'Ordre est-il un marchand chargé de «vendre» au public l'image ses propres membres ? .
Les médecins sont-ils devenus brutalement aux yeux de tous des mal aimés ? 88% d'opinions favorables dans le sondage Odoxa du 13-15 mars 2015 : « les autres peuvent-ils en dire autant ? ».
Nos représentants sont-ils tellement dépourvus de talent intellectuel et de courage qu'ils ne sont pas capables de prendre eux-mêmes la parole pour dire simplement la vérité sur la situation actuelle des médecins en France, et les valeurs qu'ils incarnent ? Une autorité morale qui se dénie elle-même, quelle faillite pour une société toute entière.
Dr F-M Michaut

12 - 16 octobre 2015
Supériorité féminine LEM 932
Voilà une hypothèse qui a de fortes chances de surprendre, quand déjà traiter avec équité les femmes se révèle une tâche loin d'être achevée.
Nouvelle résurgence du vieux féminisme venant paradoxalement sous la plume d'un menton velu qui n'est plus tout jeune ?
Vous n'y êtes pas du tout. La suite est dans la LEM 932 : La parité femmes-hommes ?
Bonne lecture, et à vos claviers, si le coeur vous en dit.
Dr F-M Michaut

17 - 18 octobre 2015
Ça grippe sec
Ce qui filtre dans le public des pépins de santé attribués ( à tort comme à raison) à des vaccinations massives, qui font le bonheur des industries du médicament, se traduit dans les faits. De moins en moins de gens ont envie de se faire vacciner contre la grippe. L'appât de la gratuité (que personne n'a jamais demandée) pour les plus de soixante cinq ans, supposés les plus vulnérables, tout comme les campagnes de propagande médiatique à grand frais, font un flop.
Mais, au fait, qui sait que les médecins ne savent pas faire mieux que de diagnostiquer un syndrome grippal ? Un examen sérologique est possible, mais le délai nécessaire et l'inexistence d'un traitement spécifique font qu'il n'est jamais réalisé. Le fameux syndrome grippal (fièvre, courbatures et toux) peut être certes causé par l'un des trois virus mutants que le vaccin est censé éviter le plus souvent, mais aussi par une multitude d'autres agents infectieux bactériens et viraux fort différents. Les études épidémiologiques ne peuvent donc pas affirmer scientifiquement quel est le nombre de vraies grippes, car personne ne peut le connaître.
Quant à la mortalité, ne s'agit-il pas de la dernière goutte d'eau qui fait déborder un vase déjà bien plein ? Si un patient meurt quand il rencontre un virus grippal, qui peut mettre sa tête à couper qu'il ne serait pas décédé la semaine suivante d'un banal streptocoque ? Ou d'une autre complication de la maladie dont il est atteint depuis longtemps.
Enfin demeure l'épineuse question de la qualité et de la durée de l'immunité selon qu'elle est établie par la maladie ou par la vaccination.
Donc, pas de problème, avec la grippe, ça grippe vraiment de tous les côtés.
Vous avez envie d'en savoir un peu plus sur le monde viral ? Voici un document récent du CNRS sur les encore très mystérieux virus marins. Bon voyage !
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Sur la LEM 932 : La parité hommes-femmes ?
- Christiane X... écrit le 13 octobre :
Ah quel homme qui sait écrire pareil hymne ! Il est pourtant dommage que bien des femmes aient cru devoir imiter les hommes pour gagner quelques parts d'égalité dans la société.
J'ai vu l'autre jour un reportage sur des femmes indiennes (de l'Inde) défigurées par de l'acide versé sur elles par des hommes qui n'ont pas obtenu leur faveurs.
Ce qui était émouvant c'est de voir tant d'hommes indiens se battre à leur côté pour obtenir reconnaissance et stopper ce genre de coutume barbare. - De Max, le 13 octobre 2015 :
Ni mecs ni nanas, ces mythes.
Mais humains. Enfin.
- De CCR, 13 octobre 2015 :
Parfois, j'aimerais tant que la femme soit pour commencer, le présent de l'homme...
- Bara Madagascar Ihorombe
15 octobre, 11:43
En complément de mon commentaire sur Exmed à FB, j'invite les lecteurs à écouter l'émission suivante qui expose bien le cas suédois et celui des japonaises : http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-devenir-femme-et-apres-44-du-plafond-de-verre-a-la-sexonomie-2015-10-15

19 - 20 octobre 2015
Et on passe par Londres LEM 933
Les fondations de notre pensée scientifique sont-elles aussi solides que nos études nous l'ont fait croire ? Parole de médecin, ausculter n'est pas démolir, c'est juste se faire une idée de ce que l'oeil ne peut pas percevoir.
Alors, avec un biologiste britannique de renom, bouclons nos ceintures intellectuelles pour la LEM 933.
Dr F-M Michaut

21 - 22 octobre 2015
Le syndrome de Roanne
Une centaine de médecins généralistes dans une ville de la Loire de 180 OOO habitants a décidé collectivement de rompre son conventionnement avec l'Assurance maladie (source : France Bleu) .
Cela veut dire qu'excédés par les contraintes que leur impose la Sécu ainsi que l'Agence régionale de santé (ARS) composée de fonctionnaires du ministère de la santé, ils ont pris l'initiative de faire sauter le système actuel.
Dans ce cas dit de hors-convention, la consultation du généraliste est remboursée selon un tarif d'autorité (admirez la menace) de 16% du tarif officiel. Soit pour 23 euros payés, un remboursement de ... 3 euros 68. Pays des libertés, où es-tu caché ?
Pour être contraints de courir ainsi le risque - bien réel - de voir déserter de leur cabinet la patientèle qui leur permet de gagner leur vie, il faut que les confrères soient totalement désespérés.
Et quoi de plus contagieux que l'énergie que donne le désespoir ? Demain, une fièvre roannique peut saisir massivement tout le territoire. Faut-il répéter à nos chères têtes pensantes et décidantes cette évidence incontestable ? Pour soigner au mieux ses patients, il est indispensable qu'un médecin soit aussi bien que possible dans le système où il passe toute sa vie active.
Si le praticien est tellement mal qu'il doit fuir le système imposé pour survivre, c'est que le système lui-même est mauvais. Pas le médecin, et encore moins le patient ( qui, de toute façon, est celui qui paye les pots cassés des décisions à courte vue de nos élites myopes).
Dr F-M Michaut

23 - 25 octobre 2015
Tour d'Italie
C'est à Pise, pas loin de sa célèbre tour penchée, que l'hôpital universitaire Cisanello se lance dans une course pour promouvoir l'usage du vélo pour tous. Un établissement de santé toscan de premier plan qui s'investit dans une action collective massive destinée à améliorer la santé de tous, cela mérite d'être signalé.
Voilà qui change agréablement l'image de marque des grandes usines à soigner à la chaîne les gens déjà gravement atteints par la maladie.
Royale, cette initiative exploitant les grandes vertus de la petite reine.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Message de D.R. du 15 octobre 2015:
Jamais de problème avec Exmed, le journal qui PREND le TEMPS de rédiger.

26 - 27 octobre 2015
Illisible comme un médecin LEM 934
Quand les ordonnances nécessitaient de savants déchiffrages pharmaceutiques, et bien les temps changent.
La place de l'écrit dans la vie quotidienne a explosé, sans faire de bruit.
Cela mérite un court instant de réflexion.
Découvrez la LEM 934 : L'époque des écrivants.
Bonne lecture
Dr F-M Michaut

28 - 29 octobre 2015
Faire du neuf avec du vieux
Quand l'Organisation mondiale de la santé ( agence de la septuagénaire ONU comme chacun le sait ) publie un papier sur les risques de cancers liés à la consommation de viande, tout le monde tremble. Ce que le public ne sait pas, parce qu'on ne lui a pas dit, c'est comment on est parvenu à cette conclusion alarmante pour les bien (trop) nourris de la planète que nous sommes ici.
Les études scientifiques devenant de plus en plus sophistiquées coûtent de plus en plus cher. À moins de faire partie des petits malins qui savent utiliser à peu de frais le travail de recherche déjà effectué par leurs collègues.
Il suffit de récolter toutes les publications sur un sujet donné et de faire une analyse des résultats déjà rendus publics. Cela se nomme une méta-analyse.
Alors méfiance quand, propulsés par certain intérêts plus ou moins apparents, des résultats de ce type de recherche aboutit à des annonces spectaculaires. Car l'expérience montre volontiers qu'une nouvelle méta-analyse du même problème, par exemple en incluant des travaux qui avaient, volontairement ou non, été laissés de côté, aboutit à des conclusions fort différentes.
Le « il parait que c'est bon/mauvais pour la santé » qui traîne partout doit être manipulé avec des pincettes.
Dr F-M Michaut

30 - 31 octobre 2015
Terrorisme sanitaire
Point besoin de kamikases encagoulés en blouse blanche armés jusqu'aux dents pour que règne, au moins dans notre Hexagone, une sorte d'État Sanitaire. Il n'est plus un seul jour où nous ne soyons tous pris aux tripes par de braves gens qui ne veulent que notre bien. Un jour c'est le cancer du sein, le lendemain, la résistance aux antibiotiques, les tuberculoses résistantes, les accidents vasculaires cérébraux, l'obésité, l'Alzheimer, les accidents de la route, les myopathies. La liste est infinie. Dieu merci, notre attention dispose de ses propres filtres, mais ce bain permanent dans le monde des maladies se montre à la longue débilitant. Cela fait régner une lourde attente permanente généralisée de ces maladies multiples qui peuvent nous pourrir la vie. Avec, trembez braves gens, notre mort est en ligne de mire.
Encourager à ce point dans le public une hypochondrie généralisée est une atteinte psychologique qui ne peut, en aucun cas, conduire à une amélioration de la santé morale et physique de chacun de nous.
Terroristes sanitaires, mettez-vous en question dans les sujets que vous traitez, s'il vous plait. Faire face à la maladie quand elle nous touche, c'est une période unique de notre vie à chacun. Et cela suffit bien.
Dr F-M Michaut

1 - 3 novembre 2015
Vois donc la LEM 935
Que tu sois, lecteur, ami, ennemi ou indifférent, tu ne perdras pas ton temps précieux à lire le VOIX DE FAITS VOIE OFF de Jacques Grieu !
Dr F-M Michaut

4 - 5 novembre 2015
Définition du harcèlement moral
Ce site a été, il y a déjà longtemps, l'un des premiers à parler publiquement de harcèlement moral.
Il n'est pas sans intérêt de lire ce que le Code du travail, dans son article L.1152-1, en dit . Telle est la définition passée à la moulinette des cerveaux juridiques.
« Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique et mentale ou de compromettre son avenir professionnel ». Fin de citation.
Quel salarié n'a jamais connu, au cours de sa vie professionnelle de situation de ce type ?
Quelle profession indépendante n'a pas connu de semblables attitudes de ses différents partenaires administratifs, fiscaux, réglementaires ou «bénéficiaires» de ses services professionnels ?
La boîte de Pandore d'une société se voulant plus blanche que blanc, au lieu de s'accepter telle qu'elle est, n'a pas fini de nous empoisonner de ses effets secondaires, pour, comme d'habitude, notre bien à tous.
Dr F-M Michaut

6 - 8 novembre 2015
René Girard est mort
Il avait 91 ans et continuait d'enseigner à Stanford (Californie) la littérature française. Pourtant, ce qui l'a rendu célèbre dans le monde entier, c'est une théorie anthropologique audacieuse tirée de l'étude des grands auteurs romanesques, puis appliquée aux domaines les plus divers, dont le religieux. Celle de la rivalité mimétique. Le désir humain est hautement contagieux et chargé d'énergie.
Il était, je puis en témoigner directement, puisque, correspondant épistolaire, j'ai eu l'honneur de déjeuner une fois avec lui à Paris, un esprit totalement libre et discrètement insoumis aux séparations rituelles entre les différents savoirs. Il a même eu, en 1991, la grande courtoisie de bien vouloir lire le manuscrit de mon ouvrage « De qui souffrez-vous ? » (en ligne sur le site) et de m'écrire, moi généraliste, que je devais être un excellent psychiatre. J'ai pris cela pour un beau compliment.
René Girard, comme tant d'autres, a été largement boudé par les milieux intellectuels français et laissé de côté par la plupart des médias, hormis Jacques Chancel. Réussir une carrière remarquable aux USA avec un modeste diplôme de l'École des Chartes, oser ne pas plier la nuque devant les grandes institutions, tout en acceptant de devenir académicien avec son ami Michel Serres, cela ne se pardonne pas dans notre beau pays.
Alors, que le temps fasse son ouvrage et nous apprenne enfin ce que vaut son oeuvre. Va-t-elle s'étioler ou trouver une résonnance qu'elle n'avait encore jamais eue ?
En tout cas, je lui dois beaucoup dans le cheminement de ma vision des hommes au travers de mon métier, et je tiens à l'exprimer sans détour.
Dr F-M Michaut

9 - 11 novembre 2015
La mort c'est aussi cela, LEM 936
Toussaint, fête des morts, 11 novembre, législation sur la fin de vie, faits divers nous n'en sortons pas.
Juste pour regarder les choses un peu autrement, voici Apoptose, la LEM 936.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Le 9 novembre 2015, D.R. écrit sur Apoptose ( LEM 936 ) :
Merci pour ce texte qui nous invite à la réflexion.
Au regard du contenu, tant de richesses surgissent mais je ne commente que cette phrase : « Une sorte d'ordre semble se produire : cellule, tu n'es plus utile, tu dois disparaître ».
Notre société occidentale a développé le concept de l'’ « UTILE » et de l' « INUTILE ». Cette manière de penser est absente dans le taoisme. Pour autant les chinois meurent quand même...
Ce qui m'amène à finir sur l' Os court du jour selon saint Barthes : « Tout refus du langage est une mort. ». Alors, le problème de l'homme sous l'emprise du progrès n'est-il pas de refuser la mort de l'autre tout simplement ?
A mon humble avis, le mort n'a plus de soucis à se faire, par contre ses proches ont tendance à buter sur cette première phase du deuil qu'est le déni. Voici un tour du monde rapide des rites funéraires pour voir les choses autrement
http://ideas.ted.com/11-fascinating-funeral-traditions-from-around-the-globe/
PS : En France, les chrysanthèmes sont pour les défunts, en Asie elle ne sont pas mortuaires. Au Japon elles remplacent la rosette, soit l'équivalent de notre Légion d'Honneur !

12 - 15 novembre 2015
CHOC FRONTAL
À partir du 13 novembre 2015 commence, en France, un mouvement de révolte d'une ampleur encore jamais connue de la part des médecins privés. Ceux, spécialistes et généralistes, qui ont leur cabinet près de chez vous et qui ne sont pas salariés de la fonction publique d'État, mais travailleurs indépendants.
Nos chers médecins - leur cote de popularité demeure au sommet - sont à bout. Ils ne supportent plus la mise sous tutelle de leur activité professionnelle par le tandem Assurance-Maladie/Ministère de la santé. Se sentir méprisé, embrigadé ou, au minimum jamais consulté sur ce que doit et peut être l'exercice si difficile de leur métier, c'est exactement ce qui est arrivé.
À tort ou à raison, je n'ai aucune autorité personnelle pour en parler, le fait brut est là. C'est le choc frontal.
La profession médicale, trouvant enfin devant l'adversité une unité qu'elle n'avait jamais connu de son histoire ( donc un pouvoir absolu, tant son rôle est vital pour chacun ), refuse le système de soins que tente d'imposer de force le gouvernement avec la loi de santé actuelle.
L'affaire, qui n'a vraiment plus rien de corporatiste, est donc à suivre de très près, tant ses développements peuvent être d'une gravité certaine et d'une ampleur encore imprévisible.
Dr F-M Michaut

16 - 17 novembre 2015
Avec quelle facilité LEM 937
Sans avoir l'air de rien, le mot guerre a ressurgi le 13 novembre 2015, après un long silence, dans notre douillette France.
Un traquenard terroriste qui n'a ménagé aucune horreur humaine pour mieux frapper de stupeur les esprits s'est abattu sur la tête ( la capitale) de la France.
Alors bruits de bottes, voyeurisme en boucle, compassion obligatoire ou gesticulations verbales devant les écrans, n'y a-t-il rien d'autre à faire devant l'innommable réalité ?
Voici la LEM 937 : La guerre de la Connaissance.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Cécile Bour commente la LEM 937 La guerre de la Connaissance sur FB:
15 novembre, 21:17
C'est le mouvement de balancier, de la connaissance et des lumières on retourne aux caves de l'ignorance. A cause de fanatismes religieux, d'inculture, d'abandon du travail, de rejet de l'effort, de la culture de consommation..

Pour cette brochure sur le dépistage du cancer du sein:
Après la lecture des 16 pages (ça se mérite) et après avoir déduit qu'il n'y a aucun risque* dans sa lecture, je l'ai partagé avec les 3 femmes de ma vie : épouse (49 ans1/2) et filles (25-22 ans)
* Blague à part, je l'aurais transmise quand même, car elles sont majeures et sont plus francophones que moi ! De vraies littéraires !
Dominique 1O novembre 2015

18 - 19 novembre 2015
Remise en perspective
Un évènement massif particulièrement dramatique a frappé la population de Paris le 13 novembre.
En ces circonstances de gravité exceptionnelle, la collectivité nationale a pu toucher du doigt quelle est l'importance vitale des professions des soins médicaux. Elles se sont mobilisées d'elles-mêmes, sans attendre de recevoir quelque ordre que ce soit d'une autorité quelconque. Certains étaient en grève le matin même, le soir ils se dépensaient sans compter, et sans attendre aucune rétribution, pour faire ce qu'ils sont les seuls à pouvoir faire : sauver des vies humaines et soulager les souffrances.
Un grand nombre d'entre eux restera marqué à vie au fer rouge de ce qu'il a vécu aux premières loges.
Puissions-nous tous nous souvenir de cette dette de la Nation quand la vie ordinaire reprendra son cours.
Dr F-M Michaut

20 - 22 novembre 2015
Assistance chimique des exécutants de Daech
Le mépris absolu de la mort des autres et de soi-même, le sentiment de toute puissance sans borne ne sont pas inscrits dans la physiologie humaine normale. Aucune radicalisation ne peut y parvenir.
Sur le site de RFI, Anne Bernas nous indique que le captagon, une amphétamine particulièrement stimulante inventée par l'industrie pharmaceutique européenne dans les années 1950, est largement utilisée par tous les kamikazes.
Le monde arabe serait , depuis des années, particulièrement friand de cette drogue dure largement et juteusement commercialisée par la Turquie, le Liban et la Syrie, conduisant, avec les sentiments de toute puissance et d'invincibilité qu'elle entraine, à une terrifiante deshumanisation. Ceci recoupe les observations glaçantes des témoins des derniers attentats.
Soyons clairs, il ne saurait être question de penser qu'un produit psycho-actif peut, à lui seul, transformer un citoyen ordinaire en un tueur psychopathe en série. C'est bien trop simpliste.
Mais, comme il y a un siècle, les armées des tranchées faisaient boire de l'alcool à leurs soldats avant l'assaut, les commanditaires des massacres terroristes savent utiliser les ressources pharmacologiques de toutes les drogues du marché.
Juste pour faire le tour de la question. Les amphétamines ont été inventées par les militaires américains durant la dernière guerre mondiale. Leur objectif : permettre aux pilotes de ne pas s'endormir pendant les longs vols de nuit. Puis, les médecins ont utilisé longtemps en psychiatrie, en particulier dans les états dépressifs, cet effet psychostimulant, avant d'en constater la grande dangerosité addictive.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Bara Madagascar Ihorombe
20 novembre, 11:41
La peur : l'inhibitrice de la conscience...

23 - 24 novembre 2015
Cellule de soutien poétique LEM 938
Quand notre drame du moment baigne dans l'hémoglobine, la valeur libératrice des mots utilisés par les orfèvres qui nous en nourrissent au delà des faits bruts est irremplaçable pour chacun de nous.
Jacques Grieu nous fait cadeau dans la LEM 938 de son poème : ROUGEURS LABEL ROUGE .
À déguster sans modération, aucune contrindication connue.
Dr F-M Michaut

25 - 26 novembre 2015
On veut vraiment des médecins?
Les bricolages des autorités sanitaires pour que nos jeunes médecins viennent s'installer dans les nombreux endroits laissés vacants se sont tous soldés par des échecs locaux qu'il serait cruel de détailler.
Pour quelle raison, jamais prise à sa juste valeur ? C'est la très officielle OCDE (note en bas de page) qui soulève le lièvre.
Les médecins généralistes français ( tous des praticiens privés indépendants ) disposeraient d'un revenu professionnel inférieur de 40% à la moyenne de leurs confrères européens.
Un écart aussi important de situation financière mérite d'être analysé avec la plus grande objectivité. Qu'est-ce qui se passe dans notre système d'organisation des soins médicaux qui a conduit à cette paupérisation - toute relative,cela va de soi - de tout un corps de métier dont le rôle majeur est incontestable ?
Une fois le diagnostic étiologique assuré, ce ne peut être ni par la profession, ni par l'assurance maladie obligatoire, ni par le ministère de la santé, la seule solution s'imposera. Les praticiens de France doivent regagner leur statut économique européen. Aux experts compétents de déterminer comment y parvenir, et on ne parlera plus de déserts médicaux et infiniment moins d'épuisement professionnel.
Car comment faire autrement que de multiplier les actes médicaux en augmentant sans cesse son temps de travail pour joindre à peu près les deux bouts ? Cela, les médecins sont trop fiers pour oser le dire. Leurs adversaires en abusent depuis bien longtemps.
Dr F-M Michaut

27 - 29 novembre 2015
Contre l'oppression, l'expression
Quoi qu'il se passe demain dans la réalité, il est devenu impossible que nous recommencions à vivre comme avant les attaques terroristes de l'année 2015 en France, avec ce que notre pays et sa langue représentent symboliquement comme valeurs dans le monde.
Des groupes extrémistes, en fait très minoritaires dans la tradition religieuse ultra conservatrice dont ils se réclament, ont comme projet de ramener notre humanité à ce qu'elle était au 7ème siècle de notre ère afin de ramener, par la violence et par la peur, les nations à une prétendue pureté perdue depuis Mahomet et ses tout premiers successeurs.
La culture de l'homo sapiens d'avant Charles Martel n'a déjà plus qu'un lointain cousinage avec celle de celui du 21ème siècle. Les capacités de nos cerveaux ont bigrement évolué, avec ou sans Darwin. Les différentes sciences de l'homme - y compris celles de l'histoire des religions et des civilisations - doivent s'exprimer là dessus.
Et tous ceux capables de s'exprimer, spécialistes ou non ( merci la technologie ) ont l'obligation de le faire, c'est bien plus important que d'agiter un drapeau tricolore. Même si ce geste spectaculaire n'est pas sans intérêt dans la guerre des medias. Car l'expression écrite du plus grand nombre, dans toute sa diversité, est le seul rempart contre l'oppression absolue que certains oeuvrent diaboliquement à imposer à tous.
Souvenons-nous de ce qu'a fait Pierre Dac à Radio Londres durant la seconde guerre mondiale, juste avec un micro !
Dr F-M Michaut

30 novembre - 1er décembre 2015
Comment la terreur se tue elle-même LEM 939
Les stratégies de la violence atroce, comme celles, infiniment plus feutrées, de la ruse insidieuse destructrice, ont leur limitation en elles-mêmes.
Qui a manipulé, une fois dans sa vie, une tondeuse à gazon a pu faire l'observation suivante. Juste avant de s'éteindre brutalement, faute de carburant, le moteur se met brusquement à tourner quelques secondes beaucoup plus vite. Les vieux connaissaient fort bien chez les malades le «mieux de la mort» .
Ainsi vont tous les cycles en s'accélérant avant leur fin.
Tel est le thème de la LEM 939 : Vos gueules, les médecins !
Bonne lecture aux esprits curieux.
Dr F-M Michaut

2 - 3 décembre 2015
Ici on soigne gratis
Tel est le message implicite envoyé à la France le vendredi 27 novembre 2015. C'était la journée nationale d'hommages rendus à toutes les victimes, et à ceux qui sont magnifiquement venus à leur secours, le vendredi 13 novembre.
Cela n'a pas empêché nos députés de voter en catimini l'instauration du paiement direct des médecins par l'assurance maladie. Plus de neuf sur dix médecins libéraux directement concernés par cette modification de leur exercice y sont totalement opposés.
La gratuité, purement apparente pour qui veut réfléchir, ne peut que séduire les esprits naïfs. Chic, j'ai rien à sortir de ma poche, quel progrès !
- Sauf que s'est ainsi ouverte la porte à une chose que nous ne connaissions pas encore en France. Le développement inévitable de cabinets privés ( et de cliniques) hors de toute convention avec la sécurité sociale. Des assureurs privés sont en embuscade, et ne demandent qu'à s'engouffrer dans cette brèche.
- Sauf que - les exemples abondent dans l'histoire et dans de nombreux pays au monde - les médecins, se sentant, à tort ou à raison, sous payés et exploités sauront demander un dessous de table en espèces sonnantes et trébuchantes pour donner des soins corrects à leurs malades.
Voilà le prix inévitable à payer pour des bricolages purement idéologiques de notre système mourant d'assurance maladie.
La fuite des médecins hors du système actuel de financement ne peut que s'accentuer encore. Jusqu'à l'implosion inévitable dans un tel contexte d'hostilité réciproque destructrice.
Alors, de grâce, patients passés, présents et à venir, mes frères, n'écoutez plus les boniments politiques. Dans bonimenteur, gardez en tête qu'il y a au bout du compte, comme du conte aussi ... menteur.
Dr F-M Michaut

4 - 6 décembre 2015
COP 21
Cela aurait été impensable il y a quelques poignées d'années. Que tant de chefs de nations de la planète se réunissent à Paris pour prendre soin d'une planète dont nous avions pris l'habitude d'exploiter au maximum les ressources, cela en dit long sur l'évolution de nos mentalités. Que cela sonne cop à nos oreilles nous évoque le mot homonyme anglais. C'est un gentil terme d'argot pour désigner un policier. Une police internationale pour éviter la destruction de notre seule et fragile planète ? Y aurait-il une telle idée dans les cerveaux des organisateurs de la COP 21 ?
Mais le mot cop, une fois que la grande manifestation de Paris aura éteint ses lampions - évoque une étrange sortie. L'anglais dit cop-out, ce qui signifie échappatoire ou... solution de facilité. Voilà qui méritera d'être observé de près.
Le tribunal des mots n'est pas le plus injuste qui soit ! Puissions-nous ne pas l'oublier au lieu de nous perdre dans des positions partisanes ou des jugements de valeur sur un avenir, le notre, qui n'est que ce que nous faisons chacun chaque jour de notre vie.
Dr F-M Michaut

7 - 8 décembre 2015
Ces mots qui font peur LEM 940
Oser prononcer le seul nom de Dieu dans une enceinte médicale est devenu depuis des années de la dernière incongruïté.
Personne ne s'y risque sous peine d'y perdre toute crédibilité !
Ce n'est pas une raison suffisante pour se barricader intellectuellement derrière une prétendue neutralité quand des groupes très dangereux prétendent agir pour la plus grande gloire de leur divinité. Suite dans la LEM 940 : Et Dieu dans tout ça ?
Dr F-M Michaut     

9 - 10 décembre 2015
Derrière le front
Peu importe qu'il soit de couleur bleue - comme la peur ou l'hématome - ou bien dit national, le front ( guerrier ou non, puisque nous sommes en guerre), c'est ce qu'il y a en face. In front of, disent les Anglais. Ce qui se voit au sommet de la face, et aussi ce qui affronte, ceux qui s'affrontent.
Ce qu'il y a derrière le front, caché par la peau et bien à l'abri dans sa carapace osseuse, c'est le cerveau, l'encéphale pour parler grec de ce qu'il y a dans la tête. Ce rappel anatomique et neuro-physiologique semble bien futile. Et pourtant...
La réalité du glissement électoral de la France depuis des années vers des positions idéologiques conservatrices est un fait à tenter de comprendre. Qu'est-ce qu'il y a donc derrière les fronts - dextrogyres comme lévogyres - de tous ceux qui s'affrontent dans des scrutins électoraux, comme de leurs électeurs ?
La logorrhée des bateleurs de tribune ou des bêtes bien dressées des techniques de communication ne nous facilite pas la tâche. Chacun de nous n'a que son intelligence personnelle, ses recherches et ses acquis culturels pour comprendre de quoi, justement, ne parlent jamais les discours et les discoureurs patentés.
Penser en creux est exactement le contraire de penser creux.
Dr F-M Michaut

11 - 13 décembre 2015
Quand l'expression est très malade
Le jeudi 10 décembre 2015, j'ai reçu d'un fidèle correspondant - nommons-le Jigé - ce bref message. À mes yeux un diagnostic percutant. Je le laisse à votre totale appréciation personnelle.
« Quel pays désabusé et inquiet que le nôtre ! Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il ne vote pas plus ...
A suivre dimanche !
»
Dr F-M Michaut

14 - 15 décembre 2015
Pas de mauvais geste en vue LEM 941
Puissent nos derniers gestes électoraux régionaux ne pas nous laisser d'amère gueule de bois !
Pour une salutaire digestion, vous prendrez bien une petite potion concoctée par Jacques Grieu.
En guise de médication, voici GESTICULATIONS, la LEM 941.
Dr F-M Michaut 

16 - 17 décembre 2015
Résurrection paradoxale
À force de taper sur la tête des médecins libéraux en imposant une loi, bien trop pompeusement dite de santé, qui les fera définitivement disparaitre du paysage national, les pouvoirs publics ont réussi un tour de force qui semblait impossible, il y a encore peu de temps.
Au siècle dernier, au nom de l'association des Médecins Maître-Toile Francophones, j'ai rencontré le grand patron de la Sécurité Sociale pour tenter de lui faire comprendre ce qu'était la médecine en exercice privé. Sa réponse a été lumineuse : « Mais comment voulez-vous que nous fassions avec une profession qui n'est pas une profession ? ».
Et bien, sous les coups répétés des gens qui veulent faire disparaître les entreprises médicales privées pour en assurer le total contrôle, ces individualistes incurables de médecins libéraux, généralistes en tête, sont parvenus à se regrouper, et à regagner collectivement une image valorisante de leur métier qu'ils avaient perdue.
Au lieu de se conduire comme des moutons, ce qu'attendaient les stratèges administrativo-politiques, très majoritairement, ils sont devenus, dans l'opposition, une vraie profession.
Alors, loi de santé ou non, convention avec l'assurance maladie ou non, accords avec les assureurs ou non, parti X, Y ou Z au pouvoir ou non, nos médecins de proximité ne disparaitront pas, car personne ne peut les remplacer. Ils s'adapteront, comme l'ont toujours fait les médecins de tous les pays et de toutes les époques. À moins que disparaissent de nos vies les maladies, cela va de soi !
Dr F-M Michaut

18 - 20 décembre 2015
Confiance, conscience, compétence ?
En France, le 17 décembre 2015, devant un hémicycle quasi désert, les députés présents ont voté à main levée pour l'adoption définitive de la loi dite de santé (1) très critiquée par la majorité des médecins en exercice.
Que deviendront les trois valeurs de toute pratique médicale de qualité reprises dans mon titre que défend Exmed depuis 1997 ?
Quelles que soient les suites - actuellement imprévisibles - de ce bouleversement des pratiques, nous ne cesserons pas de continuer à nous exprimer en toute indépendance d'esprit.
Dr F-M Michaut

21 - 22 décembre 2015
Court et efficace LEM 942
L'exercice n'était pas gagné d'avance. Fournir en quelques pages des outils d'orientation pour ceux qui ne connaissent pas la médecine générale. C'est le pari d'un généraliste alsacien chevronné qu'Exmed a le plaisir de présenter à ses lecteurs.
Lire la LEM 942 : À garder en poche.
Dr F-M Michaut

23 - 25 décembre 2015
Redoutables nos écoles
L'information vient du site Le Monde.fr du 22 décembre 2015. Un million d'enfants sont empêchés de fréquenter l'école par le groupe Boko Haram, exact pendant africain du sinistre Daech. Tout autour du Lac Tchad les écoliers du Nigeria, du Tchad, du Niger et du Cameroun, selon l'UNICEF, les écoles sont pillées, brûlées, attaquées.
L'ignorance et l'illettrisme cultivés, autrement dit la déscolarisation des populations comme arme pour réaliser par la force un grand État Islamique, cela doit nous dire comment il convient de réagir dans notre pays face aux menaces djihadistes.
La force des armes ne peut pas tout, la puissance des esprits la surpasse toujours au bout du compte. Si ce n'était pas une règle intangible, il y a belle lurette qu'Homo Sapiens, ce sanguinaire depuis ses origines, aux côtés du rhinocéros laineux et du dodo, serait au rang des espèces disparues.
Dr F-M Michaut
-----------------------------
Paroles des lecteurs :
Le 23 déc. 2015 à 18:07, Roland a écrit :
Toute ma reconnaissance intellectuelle et cordiale « pour cette fidélité au poste »
Comme « os à ronger » je vous propose cet extrait d'une lettre reçue d'un théologien-philosophe pour qui j'ai une grande admiration. Cette lettre fait suite aux événements terroristes récents et se veut une réflexion et une interrogation…
« Ce qui nous manque n'est pas un surcroît d'âme qui nous ferait nous propulser au firmament de nos idéaux et de nos rêves, mais une acceptation de la pesanteur et de la gravité, c'est-à-dire une humilité qui nous fasse prendre en compte l'extrême fragilité de cette condition humaine qui nous livre si excessivement aux mains les uns des autres. Nous devons réapprendre à être humains ensemble, mais comment, quand, où et avec quels moyens ? Et que sommes-nous prêts à sacrifier ou à perdre pour cela ?
La culture d'une humanité radicale et partagée est encore à inventer et c'est pourtant celle à laquelle la révélation biblique nous prépare depuis 4000 ans.
» P. Samuel.
Que 2017 soit pour tous une année de paix intérieure exactement au milieu d'un monde qui est tel qu'il est.
Roland

26 décembre 2015 - 3 janvier 2016
Exmed fidèle au poste
Nous vivons des temps particulièrement agités, rendant de moins en moins crédible  la vision d'un univers statique dont nous aurions à occuper le centre pour l'exploiter.
Des consciences bousculées par les tragédies du moment, comme par les constatations des esprits scientifiques, retrouvent une vigueur et une fierté qui semblaient perdues.
Pour 2016, l'expression demeure une nécessité pour qui n'accepte pas de soumettre passivement son esprit à ceux qui parlent le plus fort !
2016, ce sera ce que nous en ferons, ou laisserons faire.
Docteur François-Marie Michaut,  site Expression Médicale 

Mise en ligne du 28 décembre 2015 :
Vous en reprendrez-bien une bonne tranche, du Jacques Grieu
garanti écrit sur mesure ?
Voici sa LEM 943. DOUBLE MAÎTRE MESURES