www.exmed.org

Accéder à tous nos coups d'oeil parus depuis 2002

L'année exmed 2017

Voici les coups d'oeil d' avril, mai et juin 2017 déjà parus sur le site  exmed:

31 mars - 2 avril 2017
Franco-Amérindiens, chapeau
La population du seul département français de l'immense continent américain nous donne une belle leçon. Celle de savoir manifester, toutes catégories confondues, la volonté d'exercer elle même son pouvoir sur son avenir. Refus net, et sans aucune violence (ce qui est remarquable) de toutes les inégalités dont elle est victime dans sa vie quotidienne. La santé est en bonne position. Refus aussi de tout prétendu dialogue sur des plans ou des mesures concoctées par des hauts fonctionnaires et des hommes politiques totalement débranchés de tout ce qui peut se passer hors de Paris. Tous ces gens ne réclament qu'une chose, me semble-t-il, c'est qu'on leur donne le pouvoir de mener dignement leur barque. L'antique tradition amérindienne dont est issue la Guyane parle. Dans le tohu-bohu électoral actuel, elle est la seule voix pour définir ce que nous voulons fondamentalement : ne plus être traités comme des quantités négligeables.
Auraient-ils mis en action ce que propose le livre présenté dans la LEM 1008 ?
Dr François-Marie Michaut

3 - 4 avril 2017
Sous le masque de l'humour LEM 1009
 Avilir l'autre, même en faisant semblant de jouer un personnage factice, demeure en tout lieu une blessure infligée à un être humain. Le milieu médical, en particulier à l'égard des plus jeunes, et avec l'alibi du traditionnel humour carabin censé être un évacuateur des tensions trop fortes du métier, n'est nullement épargné par un tel comportement.
Certains ouvrent des blogs, d'autres écrivent des livres. Cécile Bour sort juste ses crayons et ses pinceaux, et le message est implacable. Voici son dessin au bloc opératoire : L'arrivée des nouvelles internes. Christiane Collange monte en appui en allant droit au but : la bêtise pure et dure.
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
Mail de Cécile Maur du 2 avril 2017 Réponse à la LEM 1009
Le sexisme dans notre métier est un vrai sujet, tu as raison d'en parler. Et c'est vrai que les jeunes gens sont bien malmenés, d'où burn-out et autres avanies... Et c'est vrai aussi que dans notre profession cela est balayé sous le tapis opportun d'un "esprit carabin". On en a tous cotoyé, des minables comme ça, des petits chef qui se croyaient tout permis.
Très bon sujet, et tout à fait up to date. !

5 - 6 avril 2017
Et moi, et moi et moi
Fanfares électorales tricolores pleines de promesses de tous les côtés. Citoyens saturés de bruit médiatique de moins en moins faciles à séduire et... à capturer. L'ambiance générale est étrange et lourde, personne ne sachant ce qui va, ni même ce qui peut, se passer.
Dans le même temps, se déchainent de multiples groupes constitués, aux objectifs affichés souvent honorables, pour interpeller les candidats présidentiables. Que comptez-vous faire pour les malades que je représente, pour les sans logis, pour les défenseurs du lynx d'Europe ou les cultivateurs de truffe zébrée du Périgord ? Curieuse résurgence des cahiers des doléances des Etats-Généraux de 1789 !
Éclairage sans pitié d'une incapacité largement répandue de s'occuper d'autre chose que de sa petite sphère à soi. Altruisme, sens vrai de l'intérêt général, civisme, mot oublié, respect des autres n'existent plus chez nous ?
Dr François-Marie Michaut

7 - 9 avril 2017
Pistons les dépistages
Dépister une maladie, c'est espérer que plus on la diagnostique tôt, plus le malade guérit facilement. Espérer est de l'ordre de la foi. Absolument sur le modèle mécanique compréhensible de tous d'un incendie de forêt. C'est peut-être vrai, intuitivement c'est convainquant mais cela reste à prouver.
La connaissance médicale ne peut progresser que parce qu'on remet en question ce qui était jusqu'alors largement admis comme vrai.
Alors, comme des limiers du savoir que nous devrions être, pistons rigoureusement les multiples dépistages que les autorités font tout pour nous imposer. Plus que jamais la balance bénéfices - inconvénients, sans oublier le domaine psycho-pathologique, mérite d'être scrutée. Tant pis si ça défrise les grands planificateurs de ce qui est certifié être bon pour notre santé personnelle.
Dr François-Marie Michaut

10 - 11 avril 2017
C'est nerveux LEM 1010
Réponse on ne peut plus classique à l'issue d'une consultation, supposée fournir à un patient l'explication des troubles de santé qu'il présente quand le médecin ne parvient pas à les faire entrer dans le cadre d'une atteinte organique bien définie.
Pourtant, cette fameuse nervosité qui rebute les praticiens traditionnels est une réalité qui mérite d'être entendue comme telle. Écoutons Juliette Godberg avec sa LEM 1010 « Nervosité».
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
Mail du Dr Maury du 7 avril 2017 Réponse au CO du 7 avril :
Pistons les dépistages
Ce texte ? C'est exactement ça ! Cela s'appelle l'église de dépistologie.
Mais les foules en ont parfois marre de cette pression et finissent par dire non.
J'ai eu plusieurs patientes ce jour qui m'ont dit que ça leur sortait par les yeux et qu'elles ne voulaient plus s'y soumettre,sans que je dise quoi que ce soit...
FMM : Trop c'est trop, trop de messages tue les messages. Le cerveau humain de 3 ans apprend d'abord à dire non. Toutes les églises laïques comme religieuses font tout pour que nous devenions à vie des béni oui-oui.

12 - 14 avril 2017
Confiance, conscience et compétence
Ce trépied des 3 C, depuis 20 ans, sert de ligne de mire pour orienter les publications d'Expression Médicale. Serait-il imbécile ou malvenu de proposer à ceux qui vont avoir à élire dans les semaines à venir ceux qui les représenteront pour des années d'utiliser le même filtre ?
- Telle ou tel, quel degré de confiance humaine lui accorder ?
- Telle ou tel, quelle est son niveau de conscience pour ce qui est le plus important à mes yeux ?
- Telle ou tel, qu'en est-il de sa compétence pour diriger au mieux la collectivité dont je suis un maillon méritant le respect de tous les pouvoirs ?
Pas sûr du tout, après cet examen, que chacun puisse trouver chaussure à son pied.
Dr François-Marie Michaut

15 - 17 avril 2017
Ordre + contre ordre = désordre
Le moins qu'on puisse dire en ces jours de Pâques (fête religieuse piquée il y a deux millénaires au judaïsme), c'est que l'expression opinion publique n'a plus aucun sens. Dans tous les domaines de la connaissance, et pas seulement en politique, nous sommes intellectuellement matraqués par des gens qui nous donnent des ordres. Regardes-les, écoutez-les. D'autres, au moins aussi savants, aussi compétents, aussi experts et aussi avides de pouvoir font tout pour nous persuader que les ordres des premiers sont mauvais. Contre orde diraient les militaires.
Les braves petits soldats de la modernité sur informée que nous sommes numériquement devenus peuvent de moins en moins s'y retrouver. Dans nos têtes, isoloir en vue ou pas, nous voici devenus incapables de choisir quelle opinion adopter. Autrement dit, c'est le désordre : nos pronostiqueurs, sondeurs et statistiqueurs, si arrogants il y a quelques années, n'osent plus rien dire. Comme toute maladie non mortelle, celle-ci guérira.
Dr François-Marie Michaut

18 - 20 avril 2017
Les médecins écrivent mal LEM 1011
Les ordonnances manuscrites indéchiffrables, sinon par des pharmaciens extra lucides, indiquent un curieux rapport à l'écriture. Caricature, bien sûr. Mais aussi bonne occasion d'aller fouiller notre rapport à tous avec l'expression écrite. La LEM 1011 : « L'aimer écrire » attend votre lecture.
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
Réponse du 19 avril 2011 à la LEM 1011 : L'aimer écrire :
Oui Oui Oui, c'est exactement cela !!!
Ecrire en pensant timidement que peut-être....
Et puis écrire pour s'exprimer...
Merci
J.G.

21 - 23 avril 2017
Piège électoral paradoxal
C'était au temps lointain du Général de Gaulle président. Un referendum des années 1960 m'avait particulièrement frappé. En gros, oui ou non, êtes-vous pour la paix en Algérie et la politique du Général de Gaulle ? Les jeunes appelés allaient combattre - parfois jusqu'à 3 ans- sur le sol algérien dans ce qui n'a jamais alors été nommé ici une guerre. Juste des « évènements » incompréhensibles pour le public. Impossible de ne pas vouloir que ça s'arrête.
Mais de là à donner son approbation à la politique menée par le pouvoir en place, il y avait un monde.
Double contrainte paradoxale dans un tel choix biaisé disent les systémiciens.
Puissions-nous devant les urnes à venir ne pas succomber au même piège logique !
Dr François-Marie Michaut

24 - 25 avril 2017
Des voix dans le désert LEM 1012
Ce dessin de Cécile Bour constituant la LEM 1012 sur la survenue de déserts médicaux en France date de 2007 : exactement dix ans. Sans prendre, hélas, une seule ride. Dix ans, c'est presque le temps minimum pour former ces médecins qui nous manquent tant, et de plus en plus.
Pas la moindre initiative gouvernementale de droite comme de gauche allant dans ce sens : former des médecins de terrain.
Politique de santé, santé publique, électeurs de tout poil, vous voulez rire. Des hommes, pas des structures ou des organisations.
Dr François-Marie Michaut

26 - 29 avril 2017
Franc parler médical
Rien de plus pipé par ses échos irrationnels violents que le vaste domaine dit des drogues. Chacun est persuadé de savoir exactement de quoi il s'agit et quelle attitude adopter pour soi-même ou sa progéniture. Une rapide et lucide réflexion au delà de l'émotion s'impose du côté de ceux qui ont comme métier de soigner les autres. Le docteur Luc Perino, arguments scientifiques à l'appui, soutient une opinion qui ne manque ni d'intérêt, ni de pertinence. La seule distinction à garder en tête est celle, non pas entre drogues dures et drogues douces mais entre les addictions liées à des substances plus ou moins interdites par la loi et celles entrainées par l'usage des substances vendues par l'industrie pharmaceutique, prescrites par les médecins et remboursées par l'assurance maladie.
Lien : http://lucperino.com/519/les-deux-types-de-drogue.html
Dr François-Marie Michaut

30 avril - 4 mai 2017
Les haineux tuent LEM 1013
La médecine n'en parle pas, mais l'énergie générée par le sentiment de haine conduit obligatoirement au passage à l'acte homicide.
Pour aller un peu plus loin sans tomber dans le piège du jugement moral, voici la LEM 1013 «L'arme de la haine».
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs

Réponses à la LEM 1013 :L'arme de la haine :
- Mail du 1er mai :
Votre texte par ces temps troublés est magnifique dans sa simplicité. Merci à vous, amitiés, afl (Paris)

- Mail du 2 mai 2017 de Julie ( Jérusalem) :
Texte absolument extraordinaire !
Je dois le relire encore et encore, car j'ai l'impression que je n'ai pas tout à fait compris le vrai fond et surtout les différentes "routes" ouvertes.
Merci F-M
Nous sommes confrontés de plus en plus à cette haine, tétanisés et recouverts totalement par elle. La question est : pouvons-nous faire quelque chose pour l'arrêter d'abord et la tuer ensuite ?
C'est l'horreur ! Je n'arrête pas de prier pour que cela s'arrête, et j'ai toujours essayé de me rapprocher de "nos cousins", leur parler, les soigner et leur sourire...

5 - 7 mai 2017
Nos rois élus sont morts
La 5ème république fut créée en 1958 pour, les humoristes du Canard Enchaîné ne s'y sont pas trompés, offrir à Charles de Gaule une présidence monarchisante sur mesure et à sa mesure. En un mot une royauté républicaine, nappée d'un brin de droit divin. Ses successeurs à l'Élysée on tenté, avec des succès variables, de reprendre une telle stature.
Les convulsions inattendues du scrutin actuel, personne ne peut en augurer l'issue politique à court, moyen ou long terme tant pour la France que pour l'Europe.
Une seule chose devient claire. Les Français, les yeux enfin ouverts sur la réalité, ne croient plus que tout dépend de la seule personne hissée à la tête de l'État. Le Roi est mort ? Vive le Roi, ça c'est définitivement terminé devant les caméras de la télévision et des observateurs médusés un certain 3 mai 2017. Nous ne sommes plus des enfants irresponsables.
Dr François-Marie Michaut

8- 9 mai 2017
Pour se reposer LEM 1014
La tête farcie des propos de la sphère politicienne a bien mérité un moment de détente, de fantaisie et de légèreté.
En guise de potion calmante, voici la LEM 1014. De Jacques Grieu : DÉPOSITION DÉPOTATAGE.
Malgré une patiente recherche, je n'ai pas pu trouver la trace du mot dépotatage. Licence poétique certainement. À moins que ce ne soit un mystérieux anglicisme camouflé : depot at age.
D'autres hypothèses dans la salle ?
Dr François-Marie Michaut

10 - 11 mai 2017
Aiguisons notre "macronomètre"
La réalité, volontiers farceuse, a conduit l'inconnu Emmanuel Macron à la présidence de la République française. Tous nos raisonnements fondés sur une logique politique bien éprouvée depuis des générations sont tombés à plat. La pauvreté des commentaires des spécialistes es sciences politiques et autre prédictions fondées sur des algorithmes statistiques saute aux yeux.
Qui est cet homme né de l'union de deux médecins et qui, seul de sa fratrie, a choisi une autre voie, hors de tout parcours conventionnel ? Une sorte de surdoué qui refuse de se faire enfermer.
Ce qui semble frapper ceux qui le rencontrent, c'est la qualité de son contact avec la personne qui est en face. Et, enfant, adulte, anonyme ou sommité reconnue, peu importe qui elle est, le pouvoir ne parait avoir aucune incidence sur sa relation. L'autre se sent reconnu tout simplement.
Quelle force anime cet homme qui semble bien plus complexe que les caricatures de petit bourgeois surdoué qui n'a en tête que les méthodes de la banque et le catéchisme du grand capitalisme international ?
Deux hypothèses pour aborder le mystère de cet homme. Un manque remarquable, et visiblement authentique, de tout égo personnel. Une dimension spirituelle affirmée sans honte dans un monde dominé par la pensée matérialiste pure et dure, et hors de toute soumission à une quelconque religion.
Diagnostic à affiner en fonction de ce que nous allons tous pouvoir observer très rapidement. Va falloir se comporter en citoyens cliniciens et non en spectateurs ne fonctionnant que sur le mode émotionnel pour s'ériger en juges.
Dr François-Marie Michaut

12 - 14 mai 2017
Bois pas ci, bois pas ça
Qu'ont donc dans la tête les responsables de l'Agence Santé publiquFrance et l'Institut national du cancer ? La fameuse ( et fumeuse) modération que sont sommés de respecter les buveurs d'alcool est ainsi quantifiée. Pas plus de dix verres standard par semaine, et pas plus de deux par jour. Déjà, il est quasiment impossible de remplir son verre quand on ne possède pas celui qui est utilisé dans les cafés. Les apéros maison des familles sont déjà largement plus généreux.
Quel impact peut avoir cette injonction magistrale auprès de la classe d'âge des adeptes de «la biture minute» ou binge drinking ?
Quel effet dévastateur un tel rationnement peut-il avoir sur les 10% adultes de la population atteints de la terrible maladie de l'alcoolodépendance ? Ces malades graves qui, justement, sont incapables de maitriser leur consommation.
Ceux qui veulent tenir un langage qui se dit scientifique et préventif démontrent, mille fois hélas, qu'ils pontifient sur ce qu'ils n'ont jamais compris : la complexité des différents usages de l'alcool.
Dr François-Marie Michaut

15 - 16 mai 2017
Document historique LEM 1015
Les écrits restent dit le proverbe fustigeant la volatilité de toute parole verbale. La LEM 1015 donne la parole, et quelle parole, à un ami exmédien de la première heure foudroyé par la maladie en 2005. Lisez « HOMME ET MÉDECIN DE L'HOMME», faîtes-le lire autour de vous, discutez-le pour en jauger la pertinence alors que vingt ans se sont écoulés depuis sa rédaction.
Il est là, et pas ailleurs le coeur jamais pris en considération du dramatique phénomène de la désertification médicale. Des professions entières se vidant sous nos yeux de leurs indispensables et irremplaçables hommes de métier. La réalité est là. Comme le diagnostic étiologique n'est toujours pas fait, aucun traitement ne peut être thérapeutique. À moins que...
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs:
Réponses à la LEM 1015 :HOMME ET MÉDECIN DE L'HOMME :
Mail de J.Grieu du 16 mai 2017
Le fameux "taux" me fait penser aux tares, celles que j'évoquais il y a quelque temps :
TAUX OU TARE
Je me lève trop tard : les censeurs ont raison ;
Mais c'est l'étau des tares ! C'est l'effet polochon !
Tôt de cholestérol ? Tare de l'édredon ?
Mais pourtant je n'ai rien du lent colimaçon !
Si je prends du retard, c'est que c'est ma façon,
De peser tard et tôt pour mûres réflexions.
Mes idées, en balance, on les pèse sans tare ;
Leur taux d'erreurs est bas, sans être trop… vantard.

En retard ? Ah, mais non ! C'est un peu court, pendards :
On pourrait dire aussi, bien des tares, sans fard ;
Par exemple, tenez : il est minuit, Schweitzer !
C'est trop tard ou trop tôt, c'est l'heure mensongère …
S'il n'est jamais plus tard que ce fameux minuit,
C'est trop tôt pour demain, trop tard pour aujourd'hui…
C'est toujours l'impatient qui arrive en retard,
Dont le taux d'accidents en fait un faux fêtard.

Si se coucher tard nuit, méfions nous des nuits brèves,
C'est que les levers tard, sont très bons pour les rêves.
« Mourir jeune et sans tare » ? Mais le plus tard possible :
« Mieux vaut jamais que tard » est alors notre cible.
C'est toujours bien trop tôt qu'apparaît le « plus tard ».
Le poids de mes propos tient compte de ces tares.
Les grasses matinées font des soirées tardives.
Par les voies du « plus tard », à « jamais » on arrive !

« Je suis venu trop tard dans un siècle trop vieux »
A dit un grand génie au caractère anxieux.
Dans ce siècle trop jeune, est-ce moi le gâteux ?
Pouvoir être en retard est un plaisir des dieux !
L'avenir est trop tard et le présent trop tôt.
Trop tard est le salaire et trop taux est l'impôt.
L'ancien luth des poètes est devenu guitare,
Et le doux lever tard est leur meilleur nectar.


Mail de Théphile 17 mai 2017 :
Puissent ceux qui nous gouvernent lire des écrits médicaux de qualité, comme celui de la LEM 2015 ! Et modifier ce qui ne l'a pas été pendant 20 ans. Une génération, pour les historiens.

19- 21 mai 2017
Retour des littéraires
Personne ne les attendaient en France aux plus hautes fonctions de l'État. Ces étranges êtres humains qui, au cours de leurs études secondaires puis supérieures, ont tourné le dos aux prestigieuses filières scientifiques pour étudier des disciplines non immédiatement utilisables dans leur carrière. Philosophie, latin, grec, géographie, histoire, musique, théâtre, arts graphiques, étude des civilisations.
Devant l'échec au gouvernement des hommes - jusque dans l'esprit des plus simples citoyens - des esprits hermétiquement enfermés dans leur déterminisme purement matérialiste, cette dimension de l'esprit demeure notre seule bouée de secours.
Puisse, comme les autres, Agnès Buzin, nouvelle ministre de la santé, tenir son pupitre dans cet orchestre encore inouï. Entendre, c'est aussi, dans notre langue, comprendre.
Dr François-Marie Michaut

22 - 28 mai 2017
Diagnostic systémique LEM 1016
Quel est l'intérêt de considérer une réalité humaine, non plus sous l'angle de la causalité linéaire habituelle classique, mais sous celui d'un système tout entier ?
La LEM 1016 : Causes de la désertification médicale en France vous propose de tester par vous-mêmes la pertinence d'une telle façon de penser.
Bonne lecture, et n'hésitez pas à commenter.
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
A propos de la LEM 1016 : Causes de la désertification médicale en France
Mail de M.D. ( PH-PU Paris) 22 mai 2017 :
Bien vu, ta dernière LEM, camarade !

Mail de J.G. (Israël), 22 mai 2017 :
Pauvre France réellement. Y-a-t'il quand meme un quelconque espoir que les choses s'arrangent? Je l'espère !
Je n'aime pas du tout le terme de desertification...
Merci pour cet article

Mail de A.P.J. , 23 mai 2017 :
La LEM 1016 est "glaciale" de vérité,le bon sens viendra t'il un jour?

Mail de C.B. (généraliste), 23 mai 2017 :
Petite réflexion personnelle : s'il y avait plus d'enfants d'agriculteurs sur les bancs de la fac , il y aurait peut-être moins de déserts médicaux !

29 - 30 mai 2017
Mise en boîte LEM 1017
Quel meilleur vecteur qu'un dessin pour stimuler la réflexion de chacun, parfois jusqu'à la folie meurtrière quand règne encore dans tant d'esprits la notion de blasphème ? Paroles impies des Latins dit le mot.
Cécile Bour donne sa vision de l'épisode fameux de la Génèse, riche d'autodérision de la pensée scientifique dominante avide de sensationnel qui nous inonde.
Dr François-Marie Michaut

31 mai - 1er juin 2017
Tirer au sort son futur
Malgré un horizon professionnel chargé d'incertitudes, choisir de devenir médecin demeure un rêve d'avenir pour un grand nombre de jeunes gens. Et encore bien plus de filles que de garçons estiment que c'est une façon d'aider les autres humains. Nos antiques facultés de médecine n'ont pas, disent les responsables, la possibilité d'accueillir sur leurs bancs tous les candidats en première année d'études. Pas assez de places, pas assez de personnel enseignant, pas assez d'argent. La question n'est pas de nature à intéresser les pouvoirs politiques ?
Qu'est-il proposé aux candidats carabins pour répondre à leur désir d'une vie qui les motive ? Et non qui leur est imposée parce qu'ils sortent de telle ou telle école réputée. Quelque chose comme une rencontre individuelle, même brève, avec une personne qui vit elle-même l'aventure médicale pour tenter de filtrer les sujets les plus prometteurs dans un métier de relations humaines ? Avant de s'inscrire en école d'infirmiers, la règle a été établie qu'ait lieu un entretien psychologique préalable obligatoire.
La solution de facilité, celle qui semble éliminer les risques liés à toute subjectivité, est celle du tirage au sort. Autrement dit, comme il y a deux mille cinq cents ans en Grèce, s'en remettre à la décision des dieux.
Personne ne tousse dans les doctes assemblées laïques de notre modernité savante ? Nos jeunes n'ont aucune question à poser sur la façon dont on les traite ?
Dr François-Marie Michaut

2 - 5 juin 2017
Syndrome d'Hamlet
Qui ne connait le fameux : « être ou ne pas être, c'est la question» ? Shakespeare aurait-il été assez idiot pour faire se poser cette interrogation à son héros ? Comme si, animaux parmi les autres du règne vivant que nous sommes, nous avions le choix de gommer ce qui nous est imparti par la réalité. Parce qu'être mort, corps en moins, c'est continuer à être pour nos proches.
   Et si on comprenait autrement le « to be or not to be...» , au risque assumé de se faire traiter d'iconoclaste ? Juste en inversant la phrase. Le « c'est la question » explique le coeur même de ce qui fait, ou non, l'humain. Résultat d'une haute sagesse : on n'existe que dans la mesure où l'on ne cesse de poser des questions. Aux autes comme à soi. Oui, comme un enfant de trois ans. Nos apprentis sont nos maîtres.
Dr François-Marie Michaut

6 - 7 juin 2017
Pas question de la rater LEM 1018
La question était un supplice médiéval redoutable pour obtenir des aveux. Aurions-nous gardé, bien malgré nous, une certaine mémoire de ce temps lointain ? La LEM 1018 vous propose : La question en question.
À vous de découvrir.
Dr François-Marie Michaut

8 - 11 juin 2017
Quand tout bascule
Ceci n'est qu'un ressenti subjectif, donc sans la moindre valeur générale ou scientifique. Comme quelque chose qui flotterait dans l'air de notre planète Terre. L'effondrement silencieux de tous les systèmes de pensée. Non pas parce que nous en avons inventé de plus adaptés à nos besoins, mais parce que les anciens sont déconnectés du réel. Une sorte de grand vide qui, même s'il angoisse beaucoup de gens, est une étape indispensable pour que survienne une civilisation sans frontière qui ne soit plus autodestructrice.
Dr Francois-Marie Michaut

12 - 13 juin 2017
Au revoir tristesse LEM 1019
Aucune structure cérébrale, aucune glande endocrine, pas le moindre neuro-médiateur, aucune trace en imagerie médicale de l'endroit inconnu où peut bien se fabriquer la joie. La raison n'est pas suffisante pour que notre poète Jacques Grieu n'aille, à sa manière, explorer - plumitivement - cette humeur humaine si précieuse. Voici la LEM 1019 : À COEUR JOIE.
Comment ne pas vous souhaiter une fructueuse lecture ?
Toutes mes excuses à l'âme de Françoise Sagan pour avoir détourné ainsi le titre de son premier roman « Bonjour tristesse ».
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
À propos de la LEM 1019 : À COEUR JOIE du 12/6/17 :
De Th. G. , mail du 12 juin 2017 :
" ceux qui oublient les leçons de l'histoire " écrivez-vous. Elections législatives en France hier. Tous les partis traditionnels sont laminés. Qui se souvient du temps où dire le Parti ( avec une majuscule) désignait le seul parti Communiste français, avec 30% des votes ? De profondis pour ceux qui sont partis.

14 - 15 juin 2017
Société civile?
Le grand chambardement de la vie politique en France serait, nous dit-on, associé à une inhabituelle ouverture aux fonctions de députés de « membres de la société civile». Le fidèle Wiki de service me dit que ce qui est civil est ce qui ne dépend pas d'une armée. Tout comme laïque définit ce qui n'est pas religieux.
La population des citoyens de France en 2017 serait donc composée de deux catégories ? Les militaires d'un côté, et tous les autres de l'autre ? Il y a, pour rester civil comme il se doit, un certain mou dans la précision du langage.
Parce qu'entre nous, civil, que ce soit isolé ou en société, c'est pas si vil que ça.
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
Mail de A.P. du 14 juin 2017 :
Ce À coeur joie, un texte fort,me va droit au coeur. C''est un travail sur soi : chaque jour qui passe me rappelle la joie de vivre,sans oublier nos chers disparus. Justement cela permet de revivre tellement de bons souvenir. C'est bon ça.
Merci M. Jacques GRIEU, votre écriture ne m'a jamais laissé insensible.
Trés cordialement.

16 - 18 juin 2017
Peur
La peur, la frousse, la pétoche. C'est la toile de fond inévitable de toute rencontre médicale. Du côté du patient, la bonne parole en blouse blanche qui se veut rassurante est la parade habituelle. Loin d'être toujours efficace avec les armées d'hypochondriaques surchauffés à l'Internet !
Et puis elle est là aussi, tapie en silence dans les entrailles des soignants, aussi expérimentés et aguerris soient-ils. Peur de passer à côté d'un diagnostic, de donner un mauvais traitement, de rater une intervention chirurgicale, tout le monde y passe. Alors, comme dans les journaux du moment, découvrir que les jeunes médecins en formation traversent des épreuves psychologiques très graves, ce n'est qu'enfoncer une porte ouverte. Les soignants ne sont pas que des machines à soigner impeccablement conditionnées. Alors, juste un peu de respect pour eux, consommateurs et administrateurs des soins de santé.
Dr François-Marie Michaut
--------------------------------
Parole des lecteurs
Message de Dominique Ramarlah du 17 juin 2017 :
La Peur : Voilà un sujet qui nous concerne tous. Qui n'a pas encore connu cette boule au ventre quelle que soit la situation ou la raison ? Comme une calligraphie arabe l'a joliment exprimée : 'La Peur est vide en son centre' (vous pouvez la contempler à la page. Les Upanishad expliquent son origine : 'Dvitiyad vai bhayam bhavati - Toute peur naît de la dualité'
Amis lecteurs : 'Nolite temere - N'ayez pas peur !' Et l'enfant - complètement 'détaché' - de rétorquer : 'Même pas peur'

19 - 20 juin 2017
Pilule post électorale
La mémoire est un devoir nous dit-on fort sagement. Cécile Bour, avec ses pinceaux et ses crayons, nous plonge sans ménagement dans ce qu'il y a de plus capital dans notre devenir à tous.
Voici la LEM 1020 : On avait promis quoi déjà ? .
Dr François-Marie Michaut

21 - 22 juin 2017
Le piège cartésien
On l'aime bien, en France, notre père Descartes. Le côté carré de sa méthode, du moins telle que nous la comprenons, nous les non philosophes, nous rassure dans notre rationalité de soignants. René, pardon de cette familiarité, nous a appris qu'en face de réalités compliquées, la bonne façon de faire était de les découper en petits morceaux pour pouvoir les comprendre. Ainsi fit la médecine en développant toutes ses spécialités. Résultats spectaculaires. En bien comme en mal.
La toxicité, c'est qu'ainsi on érige des frontières de plus en plus étanches dans la connaissance qui ne peuvent conduire, notion de front oblige, qu'à des affrontements. Toute division est un bouillon de culture dans les relations humaines conduisant à des guerres. Ce qui se passe actuellement d'inédit du côté de la politique avec le système des partis ( diviser en parties) volant en éclats en est l'illustration.
Dr François-Marie Michaut

23 - 25 juin 2017
Confiance
Faut-il rayer le mot confiance de notre vocabulaire ? N'est-il finalement pas totalement infantile d'accorder sa confiance à qui que ce soit ? Avoir foi en quelqu'un ou quelque chose - n'est-il pas prendre le risque de se faire tromper ?
Question de confiance demandent les parlementaires pour les renverser quand leurs ennemis perdent toute crédibilité dans leurs actions gouvernementales.
À quelle vie sociale nous condamnons nous quand la méfiance est devenue la valeur dominante ?
Dr François-Marie Michaut

26 - 27 juin 2017
C'est pas faux LEM 1021
Ainsi dit-on, avec prudence, de quelque chose qu'on dirait simplement vraie ? Faut-il, pour la joie des voyeurs, qu'elle sorte nue de son puits, pour qu'on la remarque cette vérité.
Voici la LEM 1021 intitulée En vérité ...
Dr François-Marie Michaut