www.exmed.org

Accéder à tous nos coups d'oeil parus depuis 2002

L'année exmed 2019

Voici les coups d'oeil de janvier, février, mars 2019 déjà parus sur le site  exmed :

25 - 26 mars 2019
Ça tient ensemble LEM 1112
Telle est la traduction libre de l'origine du mot système. Crier systémique, systémique, systémique en sautant comme un cabri, pour paraphraser Charles de Gaulle évoquant l'Europe, n'est pas suffisant.
Il faut se mettre les mains dans le cambouis sans craindre de les tacher. La LEM 1112 La grande ronde des systèmes attend votre lecture critique.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Sur le CO : Impatriation culturelle du 23 mars 2019 :
Claude Lesaint répond :
Point de vue intéressant. Chaque personne habitant le territoire de la France est le porteur d'une culture, OK. La culture de la France est alors la somme de toutes ces cultures. Logique. Avec toutes les disputes, les rejets et les échanges fructueux qui permettent à certains de devenir plus riches intérieurement.
Je connaissais pas le mot : impatriation.


22 - 24 mars 2019
Impatriation culturelle
Les replis communautaires de populations venant habiter la France, comme tous les pays jugés attractifs, sont une réalité quotidienne. Les cabinets médicaux comme les hôpitaux, tout autant que les classes scolaires et les lieux publics en subissent l'influence, les traditions se heurtant volontiers à nos usages nationaux. Tensions, aigreurs, climat général de méfiance et de rejets des « autres» ne favorisent pas notre état de santé, qui que nous soyons. Les rêves anciens d'assimilation se sont évanouis, les vieux démons racistes s'étalent au grand jour.
Nous partageons le même air à respirer, nous sommes dans le même bain économique de la consommation. Alors où est le manque qui fait que la machine collective se grippe ? Nous oublions simplement que, au delà de tout ce qui est matériel, chacun est le porteur de son propre bagage culturel dont il/elle a pour mission de faire connaitre la richesse pour que les autres puissent librement s'en enrichir.
Utopique ? Pas plus que ne le fut en France il y a moins d'un siècle l'abolition de la peine de mort ou la liberté d'avorter.
Une patrie culturelle à construire à partir de ce que chacun apporte, beau chantier collectif, non ?
François-Marie Michaut


20 - 21 mars 2019
Transmettre
Parole à Edgar Morin, sociologue français. Les propos de quelqu'un de 98 ans, ancien résistant s'il vous plait, qui n'a jamais cessé de penser et d'enseigner ne peuvent pas être pris comme des élucubrations séniles. Ainsi, dans La Montagne du 18 mars 2019, il déplore notre «régression intellectuelle et éthique». Le chantre de «la pensée complexe» se désole de ne pas être entendu.
Nous vivons dans une « communauté de destin terrestre dont on devrait prendre conscience aujourd'hui». La tradition biblique hébraïque dont sa famille est issue ne dit rien d'autre à ceux qui veulent bien la regarder d'un point de vue systémique. Danger mortel de tous les petits et grands repliements sur son seul territoire personnel, impasse de toutes les violences et extrêmismes au goût du moment : on ne pouvait pas l'exprimer plus sobrement.
Merci à vous, votre expression nous fait du bien.
François-Marie Michaut

18 - 19 mars 2019
Des vers et une toile LEM 1111
Il fallait oser avec un public supposé s'intéresser plus aux histoires de santé qu'aux productions artistiques.
Introduire par un poème en guise de discours de la méthode le cheminement qui a conduit à la production de sa toile non figurative puis la montrer, c'est ce que fait Jacques Grieu avec la LEM 1111 « COURBURES» . Rien n'empêche un lecteur curieux de noter sur une échelle de 1 à 7 le bénéfice personnel qu'il tire de cet inhabituel doublé créatif. Bonne découverte.
François-Marie Michaut

15 -17 mars 2019
Femmes au pouvoir
Je l'ignorais avant de lire le Courrier International du 16 novembre 2018. Voici la liste des pays où des femmes exercent la direction politique de leur nation. Royaume-Uni, Islande, Allemagne, Norvège, Estonie, Lituanie, Roumanie, Serbie, Taïwan, Iles Marshall, Croatie, Malte, La Barbade, Trinité et Tobago, Ethiopie, Namibie, Népal, Bangladesh, Birmanie, Nouvelle-Zélande et Singapour.
Comment ne pas voir dans cette féminisation de 21 pays une évolution fondamentale encore jamais connue ?
Garder quand même en tête qu'avec les 197 pays reconnus par l'ONU, cela ne concerne encore que 10,6% de la population du monde.
La «machocratie» demeure vivace chez Homo Sapiens.
François-Marie Michaut

13 - 14 mars 2019
Morts sur écran
À combien de décès violents est soumis notre cerveau de témoin des spectacles numériques ? Pas une journée sans que notre sensibilité naturelle devant toute violence soit peu à peu amoindrie. Les psychiatres nous disent que, du moment que c'est dans l'imaginaire, ça sert de soupape de sécurité aux passages à l'acte. Mais dans des esprits de tous âges qui vivent la plus grande partie de leur temps disponible accrochés à leurs écrans la réalité se brouille.
Créateurs de fiction, s'il vous plait, résistez à la facilité.
François-Marie Michaut

11 - 12 mars 2019
Recours aux têtes pensantes LEM 1110
Et si le temps des experts dictant toutes les décisions collectives était sur le point de s'achever sous la pression croissante des mouvements populaires dans toute l'Europe et bien ailleurs ? Maladie systémique majeure de notre modernité élitiste nous obligeant à changer notre fusil d'épaule.
La LEM 1110 Quelle « Renaissance de l'Europe» ? , se propose, hors de tout conflit d'intérêt, de sonder le coeur de la tribune que le président Macron a fait parvenir par voie de presse et Internet aux habitants de l'Union Européenne.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Sur la LEM 1110 : Quelle " Renaissance de l'Europe" ?
De plus en plus intéressant, profond et HUMAIN!!!!! Dommage que toutes les personnes européennes et autres n'aient pas le "courage" de lire ces 2 articles !
Peut-être … un jour
Merci
Juliette ( Jérusalem ) mail 11 mars 2019

8 - 10 mars 2019
Ces virus qui grippent
Comme chaque année ici sévit une épidémie de grippe. Dénomination de cette pathologie infectieuse aigüe qui bloque le fonctionnement habituel d'homo sapiens. « Influenza» a été baptisé le virus responsable avec ses différents types et sous-types et ses mutations imprévisibles. Prudents, les médecins praticiens, n'ayant à leur disposition que les signes cliniques de l'affection, parlent de syndromes grippaux. Coronavirus, virus syncitial respiratoire, adénovirus et quelques autres ne se manifestent pas autrement.
Alors quand on nous parle du nombre de cas, de formes graves et de ces morts qu'on comptabilise méticuleusement, de l'efficacité du vaccin spécifique choisi chaque année, il est impossible d'y voir clair. Un syndrome viral n'est pas obligatoirement une grippe plus qu'un légume n'est forcément une carotte.
Que valent alors les campagnes d'opinion pro ou anti vaccination ?
François-Marie Michaut

6 - 7 mars 2019
Les ragoteurs
C'était jadis compliqué de fabriquer et de colporter autour de soi des évènements fictifs pour se donner une certaine importance. Dieu merci, sa Majesté Numérique a su faire de chacun de nous ses sujets fidèles. Un clavier, une ligne téléphonique, un compte sous un faux nom sur Facebook ou un de ses cousins, et le piège à tous les mensonges imaginables est en place.
Des faux amis aux escrocs petits et grands, manipulateurs, illuminés et psychopathes, trier le bon grain rare de l'ivraie envahissante de ce flux médiatique invasif n'est pas une mince entreprise.
À défaut, la jungle des menteurs ne peut que tuer l'internet lui-même en lui enlevant toute fiabilité.
François-Marie Michaut

4 - 5 mars 2019
Pas si basique que ça LEM 1109
La fonction des mots qu'on entend et de ceux qui se disent demeure toujours aussi difficile à analyser quand il s'agit de soins de santé. La standardisation technologique , les jargons et abréviations n'y peuvent rien changer.
Alors, qu'est-ce que c'est que cette histoire de base si souvent évoquée ? Jacques Grieu en jouant avec ses mots sait en pointer du doigt les maux dont il se joue avec humour. Voici la LEM 1109 : BASISMES BASE DE DONNÉES .
François-Marie Michaut

1 - 3 mars 2019
Cap à l'ouest
Paris serait-il atteint du syndrome de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf ? Le statut de plus en plus international des habitants de la capitale ne doit pas faire illusion.
La situation est la suivante : huit cadres supérieurs sur dix de la région Ile-de-France cherchent à aller travailler ailleurs, en particulier vers Nantes ou Bordeaux. Leur motivation n'est pas d'ordre économique mais de celui de la recherche d'une meilleure qualité de vie. La désignation de Paris comme «capitale de l'invivable» ( Le Monde du 28 février 2018) : le diagnostic des candidats à la fuite vers un ailleurs plus sain est sans appel.
Certainement autre chose qu'une mode éphémère.
François-Marie Michaut

27 - 28 février 2019
Ne pas oublier
Les paillettes brillantes des prouesses technoscientifiques sont au premier plan, pouvant laisser croire que nous savons presque tout de la réalité. Ou, au minimum, l'essentiel pour élaborer et diriger correctement nos projets. Nathaniel Herzberg, dans Le Monde du 26 février 2019, nous informe de la découverte de la localisation interstellaire gazeuse chaude et de la quantité de matière manquante. Source : The Astrophysical Journal.
De façon plus terre à terre, il nous est rappelé que, selon la relativité générale d'Einstein, l'Univers est composé à 68% d'énergie noire, dont nous ne savons rien du tout. Si ce n'est que ce n'est pas de la matière. Il y aurait aussi 27% de matière noire, dont on ne connait à peu près rien.
Ne pas oublier ou cacher qu'on ne sait pas ne serait-il pas, finalement le début de tout savoir digne de confiance ?
François-Marie Michaut

25 - 26 février 2019
Comprendre avant les autres LEM 1108
C'est un privilège enviable ? Ou un cadeau empoisonné aux redoutables effets secondaires ? C'est finalement l'étrange question que soulève, sans en avoir la moindre conscience, le rejet haineux de tout ce qui est qualifié de juif. La LEM 1108 vous propose : Antisémitisme, clé systémique.
François-Marie Michaut

22 - 24 février 2019
Et si Homo Sapiens était encore inachevé ?
La lourde actualité de nos contrées occidentales n'a rien pour apaiser les esprits. De ceux qui sont malades encore plus que de ceux qui se sentent en bonne santé. Partout haine, griefs, menaces, insultes, scandales, abus de pouvoir, injustices nous assaillent. Charles Darwin nous a familiarisé avec la notion d'évolution des espèces au sommet desquelles il a installé le bipède humain. S'il a raison, et, sans chercher beaucoup on peut constater qu'il n'est pas le seul, il y a encore beaucoup de travail à faire pour qu'Homo Sapiens Sapiens devienne enfin humain et, son double qualificatif en fait une obligation, qu'il soit aussi plein de connaissance que... de sagesse.
François-Marie Michaut

20 - 21 février 2019
Médicaments britanniques
Nos amis malades d'0utre-Manche ne sont pas rassurés. Selon Le Monde du 18 février 2019, sous la plume d'Eric Albert Publié, la survenue du Brexit provoque l'inquiétude. En particulier pour les diabétiques craignant de manquer d'insuline. Les Britanniques achètent à l'Union Européenne deux médicaments sur trois et un équipement médical sur deux nous rappelle le quotidien. Au fait, de quels pays lointains nos industries du médicament sont-elles totalement dépendantes pour se procurer les produits de base indispensables à la fabrication de nos remèdes ? En France, les ruptures de fabrication de multiples produits, dont des vaccins aussi indispensables que celui du tétanos, sont déjà notre quotidien.
Situation fragile de dépendance, difficile de penser autrement.
François-Marie Michaut

18 - 19 février 2019
Tableau de l'I.A. LEM 1107
Le déferlement bruyant des marchands d'intelligence artificielle (IA) pour tout et n'importe quoi ne doit pas nous rendre idiots.
     Jacques Grieu en a fait un tableau de peinture haut en couleur qu'il présente ici avec ses commentaires. La fille de notre intelligence humaine n'est pas la soeur de notre cerveau. Elle mérite cependant que nous la prenions avec le plus grand sérieux : l'avenir d'Homo Sapiens Sapiens en dépend.
    Voici la LEM 1107 : Intelligence artificielle : essai d'illustration.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponses au CO du 13-14 février 2019: Si bêtes que ça ?
- On fantasme complètement là-dessus. Confier sa santé à des robots, c'est vraiment croire que l'organisme est une machine bien prévisible...Mais on y court ! C'est comme le "tout génétique".
Et puis au bout de 20 ans on se rend compte des impasses, et que nos modèles de maladie ne se déroulent pas comme on l'avait prévu. Capter toutes les micro-lésions, les micro-cellules, les micro-nodules ne règlera rien du tout, tant qu'on n'a pas compris les modèles alternatifs de la cancérologie par exemple, où des cancers échappent complètement à tout contrôle, que le taux de cancers graves ne décroit pas et qu'on raffle de plus en plus des pseudo-lésions qu'on aurait mieux fait d'ignorer. Mais on aura une illusion d'efficacité et de toute-puissance, dans des sociétés complètement névrosées, ou le niveau d'angoisse de la population sera tellement monté que la demande d'imagerie "préventive" et de tests génétiques explosera. Que fera-t on ensuite des résultats ? Les gens vivront avec des impressions d'éternels sursitaires de la maladie. Brave new world.
Cécile Bour 13/2/19
- En tous points d'accord avec Cécile Bour ! pour ma part je trouve dommage que les médecins généralistes viennent de moins en moins au domicile du patient, parce qu'il me semble que le lieu où vit ce dernier et 'respirer' un peu de l'intimité d'une famille, peut parfois en apprendre sur le profil du patient ainsi que sur les maux dont il se plaint. ce qui m'inquiète, ce sont les consultations médicales en vidéo via internet... quid de l'examen clinique ? J'espère que des médecins pourront me répondre !
Odette 13/2/19


15 - 17 février 2019
Antisémitisme, étiologie d'urgence
Des étudiants en médecine sont contaminés par une haine dénoncée par la Conférence des doyens de faculté de médecine en France ( source : blog de Jean-Yves Nau.
Agiter le martinet des sanctions juridiques est-il de nature à ce que chacun prenne le temps de comprendre les racines profondes de l'éxécration si tenace de tout ce qui est juif ? Depuis plus de 2000 ans ce peuple pas comme les autres subit le même sort de tentative d'éradication et survit. Double question de fond : pourquoi est-il si «dérangeant» depuis si longtemps ? Pourquoi a-t-il réussi à «survivre» malgré toutes les tentatives les plus atroces d' «élimination» au fil de l'histoire ?
François-Marie Michaut

13 - 14 février 2019
Si bêtes que ça?
Voici le gros titre du Quotidien du médecin du 13 février 2019 : « L'Intelligence artificielle, une chance pour les médecins ? » Notons d'abord la déférence quasi sacrée accordée par le rédacteur au mot intelligence en le dotant d'une majuscule ( L' Intelligence artificielle ).
Les médecins qui nous soignent sont-ils tellement dépourvus de capacité cérébrale de compréhension, malgré leurs longues et difficiles études, qu'ils sont totalement démunis s'ils ne sont pas aidés par un appareillage électronique ? Si les un et les zéro se mélangent les pinceaux, que deviennent les pauvres humains ?
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponse au CO du 13-14 février 2019: Si bêtes que ça ?
On fantasme complètement là-dessus. Confier sa santé à des robots, c'est vraiment croire que l'organisme est une machine bien prévisible...Mais on y court ! C'est comme le "tout génétique".
Et puis au bout de 20 ans on se rend compte des impasses, et que nos modèles de maladie ne se déroulent pas comme on l'avait prévu. Capter toutes les micro-lésions, les micro-cellules, les micro-nodules ne règlera rien du tout, tant qu'on n'a pas compris les modèles alternatifs de la cancérologie par exemple, où des cancers échappent complètement à tout contrôle, que le taux de cancers graves ne décroit pas et qu'on raffle de plus en plus des pseudo-lésions qu'on aurait mieux fait d'ignorer. Mais on aura une illusion d'efficacité et de toute-puissance, dans des sociétés complètement névrosées, ou le niveau d'angoisse de la population sera tellement monté que la demande d'imagerie "préventive" et de tests génétiques explosera. Que fera-t on ensuite des résultats ? Les gens vivront avec des impressions d'éternels sursitaires de la maladie. Brave new world.
Cécile Bour

11 - 12 février 2019
La machine à soins LEM 1106
Pas un seul moteur ne résiste à fonctionner en sur régime. Il serait avisé de s'en souvenir quand notre médecine continue de s'emballer comme si c'était sa seule raison d'être.
La LEM 1106 : Surdiagnostics , puisque des soins en découlent obligatoirement, est une invitation à la réflexion personnelle.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponses à la LEM 1106 Surdiagnostics
- il est plus que temps de promouvoir la prévention quaternaire, à savoir de sortir le patient ou la patiente des griffes de la surmédicalisation.
Dans certains pays on y est déjà à l'oeuvre ! : https://www.cancer-rose.fr/un-plan-daction-national-contre-le-surdiagnostic-en-australie/
Dans ce pays comme dans les pays anglo-saxons, on ne rechigne pas non plus à évoquer les coûts que supporte la collectivité à cause des surtraitements, sujet tabou en France. Ici, on ne voit pas les problèmes, on nie ou on minimise les problèmes et on ne traite pas les problèmes...
C.B. mail du 11 février 2019
- C'est bien traité point par point... Hélas c'est tellement tristouillard qu'on n'a pas tellement envie de tout lire et même de comprendre.
J.G., mail du 11 février 2019

8 - 10 février 2019
Audit de la psychiatrie
En France, les soignants des hôpitaux psychiatriques publics manifestent leur désespoir et leur sentiment d'abandon. La psychiatrie est probablement la discipline médicale la plus difficile, la moins compréhensible et la plus énigmatique pour l'ensemble du corps médical et pour la société toute entière. Elle semble ne pas pouvoir suivre l'évolution technoscientifique qui rendent si spectaculaires les disciplines de pointe. Les neurosciences n'ont pas pu l'absorber.
Tant qu'un audit (pas seulement national) de l'adéquation de la psychiatrie de 2019 aux derniers acquis des connaissances humaines n'aura pas été réalisé, aucune mesure structurelle n'a la moindre chance d'être efficace.
François-Marie Michaut

6 - 7 février 2019
A votre bon coeur
Ainsi parlaient au siècle dernier ceux qu'on nommait, sans état d'âme, les mendiants en tendant la main à la sortie de la messe du dimanche. La charité s'est déchristianisée, mais n'a pas péri. Des associations puissantes ont vu le jour pour porter secours aux grandes causes publiques négligées par les états.
La générosité du public pour contraindre le pouvoir politique à soutenir enfin la recherche. Bonne idée tant que le pouvoir ne fait pas la sourde oreille pour assurer sa mission. Sinon ? Les donateurs finissent par ne plus donner. C'est aussi humain qu'irréversible.
François-Marie Michaut

4 - 5 février 2019
Tagada tsoin-tsoin LEM 1105
Onomatopée musicale joyeuse de notre brave vieille langue française popularisée par Maurice Chevalier. Juste en guise d'annonce de la LEM 1105 : AUX PETITS SOINS de Jacques Grieu.
Ne pas toujours pleurer n'est pas une idée à la mode. Ce qui ne veut pas dire a contrario que c'est idiot.
François-Marie Michaut

1er - 3 février 2019
Démarchandiser?
Les publicités télévisuelles sont sans appel. Toutes les choses entourant notre santé, y compris psychologique, font l'objet d'une concurrence commerciale féroce. Aucun contrepouvoir ne se manifeste : le public paie les yeux fermés, des poches se remplissent.
Les soignants continuent depuis des dizaines d'années à se laisser réduire à la fonction de distributeurs de la marchandise qualifiée de services supposés améliorer la santé. Conception purement matérialiste et traduisible en chiffres et en courbes, à quand des «humanomètres» - encore à inventer par les neurosciences - dans nos têtes ?
François-Marie Michaut

30 - 31 janvier 2019
Tous à jeter
Le temps de la croyance naïve au « c'est vrai parce que c'est dans le journal » est achevé. L'argument publicitaire pour un objet «vu à la télé» ne porte plus. Comme si notre confiance, notre capacité immémoriale de croyance, étaient en voie de disparition. Cela devant le constat d'un trop grand nombre de tromperies, calculées ou involontaires, dans les informations transmises à tout vent : l'hypothèse tient debout.
Les théories du complot trouvent un terrain fertile dans un tel climat psychologique. Paranoïa contagieuse en termes de médecine. Trouver un coupable reconnu par beaucoup pour le condamner, c'est un remède qui ne date pas d'hier.
Celui du bouc émissaire. Ici même, nous affichons depuis 1997 le slogan : Retrouvons la confiance.
Le chantier n'est pas achevé, vous ne trouvez pas ?
François-Marie Michaut

28 - 29 janvier 2019
Esprit, es-tu là? LEM 1104
Un peu d'autodérision s'impose si on veut aborder des sujets réputés sérieux.
Bien que n'étant pas (encore) équipée de table tournante, la LEM 1104 : Carottage et chalutage vous propose son feuillet de systémique médicale numéro 4.
Bonne lecture et à vos questions.
François-Marie Michaut

25 - 27 janvier 2019
Les règles des papes
Le NHS britannique a renouvelé le 20 janvier ( Huffpost du 22 janvier 2019) une information connue des médecins depuis... 1965. Il n'y a aucun risque à prendre un contraceptif oestro-progestatif de façon continue. La pause rituelle depuis 60 ans de la pilule pendant une semaine pour le maintien de fausses règles ( hémorragie de privation) a une histoire.
Pour tenter d'amadouer le Pape ( Paul VI) hostile à toute contraception, John Rock (Harvard) a eu cette idée pour aider les femmes catholiques.
Et nous, les prescripteurs latins - en dehors des médecins du sport - avons obéi en silence au Vatican. L'industrie pharmaceutique qui a subi un tel manque à gagner doit être furieuse. Les vendeurs de protections périodiques féminines en ont fait une bonne affaire.
Où est le respect dû aux femmes dans de telles manipulations ?
François-Marie Michaut

23 - 24 janvier 2019
Une faim sans fin
C'est ce qu'annonce le très respecté Lancet du 16 janvier 2019 sous la plume de Richard Horton (MD), son rédacteur en chef. Le défi est de nourrir sainement une humanité de dix milliards de personnes en 2050 sans détruire les ressources environnementales de la planète. C'est encore possible, dit le Quotidien du Médecin du 19 janvier 2019 interrogeant le docteur Fabrice DeClerk (GIARC). À condition de réduire de moitié notre gaspillage alimentaire, de diviser de 50% notre consommation de viande rouge tout en doublant l'ingestion de légumes, graines et fruits.
Un message si simple, capable de sauver notre espèce humaine en péril si nous restons inertes, mériterait plus que tant d'autres d'être diffusé sans modération. À chacun de s'en faire le messager autour de lui s'il estime qu'une telle attitude de prévention doit être ou ignorée ou largement diffusée.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponse à Une faim sans fin, CO du 23-24 janvier 2019
Bonjour, Bravo : Article bref mais ô combien d'actualité. Pour ma part j'ai testé la réduction de consommation de viande depuis 3 ans. Ovovégétarien, je confirme que la prise d'oeufs en plus des légumineuses m'a maintenu en vie et ce, sans frustration ! Donc c'est un faux problème le soucis de ne pas réussir à nourrir l'humanité. Posons-nous plutôt la question : quid de la répartition de la nourriture ? Hasard du calendrier, le Forum de Davos... il paraît qu'ils ont réduit la taille des assiettes lors des cocktails pour éviter le gaspillage... Dixit France culture dans le journal de 8H du 21.01.2019. Sans parler du partage des richesses : https://www.francetvinfo.fr/economie/crise/video-rapport-oxfam-26-milliardaires-ont-autant-d-argent-que-la-moitie-de-l-humanite_3157147.html
Toujours un plaisir de lire Exmed
Dominique Ramarlah


21 - 22 janvier 2019
C'est ce qu'on veut ? LEM 1103
Nos discours, en médecine comme partout, ne cessent de parler de développement, d'évolution, de plans, de mesures, d'innovation, de création et même de progrès.
Quelle idée exponentielle de notre avenir avons nous derrière la tête ? Jacques Grieu, une fois n'est pas coutume, dans la LEM 1103 Machine à penser, nous en propose une figuration graphique sans appel.
En l'absence ici de toute «machine à penser», une reproduction ou diffusion impose l'autorisation de l'auteur.
François-Marie Michaut

18 - 20 janvier 2019
Règne de l'injonction paradoxale
Nous devons faire des économies parce que nous dépensons trop d'argent pour nous soigner nous est-il entré dans la tête. En même temps, pas une journée où ne soient multipliées des incitations à aller chez le médecin se faire examiner, dépister, vacciner, traiter à titre préventif en agitant le principe de précaution. Des systèmes d'assurance maladie en déficit, des hôpitaux surchargés au delà du tolérable, des cabinets médicaux désertés ou incapables de répondre aux demandes des usagers. Qui peut s'en étonner quand on court en même temps après une chose et son contraire ?
«Le seul mauvais choix est l'absence de choix.» Amélie Nothomb, romancière.
François-Marie Michaut

16 - 17 janvier 2019
Bientôt tous hypochondriaques
Étrange dénomination savante de ce que Molière qualifiait sans détour « Le malade imaginaire». Mystérieuse souffrance dont le siège serait dans l'abdomen sous le cartilage des dernières côtes. Ce qui est faux, mais on n'en sait pas plus en médecine.
La propagande entourant toutes les questions touchant à nos histoires de maladie est un harcèlement psychologique modifiant la perception que nous pouvons avoir de notre propre corps et de sa vulnérabilité. Tout se passe comme si nous avions fabriqué une machine à produire des humains conditionnés à alimenter passivement toutes les usines de l'inépuisable, et plus que tout autre profitable, marché-de-la-santé.
Et on se laisse faire quand on se sait pas, et on laisse faire sans rien dire quand on sait ? Bien malade, notre société.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponse à la LEM 1012 : Débat de civilisation
- Le vent de révolte des sociétés contre leurs responsables n'est pas un phénomène franco-français, vous avez raison. Le "grand débat national " commence. Avec un défaut majeur : celui de nous obliger à penser que nous n'avons à faire qu'à une situation politique nationale. Sous entendu trompeur: si nous trouvons de solutions matérielles à ce qui ne va pas, tout ira bien.
Echec ou succès en France, la mise en question de notre boussole culturelle dominante ne peut que franchir les frontières et les continents. Des détonateurs malgré nous, et toutes nos contradictions.
MBA, 15 janvier 2018

- A quel admirable degré de détachement des choses matérielles es-tu parvenu, Lecteur invisible, que tu ne manifestes rien ( sauf MBA) quand tu as lu la LEM " Débat de civilisation" ?
La longue histoire humaine que nous avons le pouvoir matériel d'interrompre si nous ne changeons pas immédiatement de logiciel mental, c'est " un détail" pour nous ?
Je dois être bien à part. Pour moi, non.
F-M Michaut auteur de la LEM 1012 www.exmed.org/archives19/circu1012.html

Réponse au CO Bientôt tous hypochondriaques 16-17/01
N'étant pas médecin je vais peut-être dire une bêtise, mais il me semble que certains troubles physiologiques ou métaboliques inhérents au vieillissement, donc naturels même s'ils ne surviennent pas au même âge chez tout le monde, sont considérées de nos jours comme des "maladies" alors qu'ils ne sont que la manifestation de l'usure naturelle du corps... du coup le symptôme devient une maladie à part entière, notion de "maladie" qui implique de devoir "se soigner" à tout prix... c'est le cas de le dire car les traitements de type compléments alimentaires, ou alicaments, sont chers!
Évidemment ça ouvre des portes royales aux labos qui ne cessent de mettre sur le marché de nouveaux produits (aussi peu actifs, voir inefficaces, les uns que les autres) en promettant le miracle.
j'ai pris conscience de cela avec ma mère (88 ans) qui s'est laissée avoir par un "nouveau médicament" (terme qu'elle a elle-même employé) sensé faire disparaître comme par magie les douleurs arthrosiques et rhumatismales... je l'ai laissée faire en fondant mes espoirs sur l'effet pacebo, et sa déception fut grande de constater qu'elle n'était pas soulagée et qu'elle avait donc dépensé ses sous pour rien.
enfin, j'explique mal ce que je veux dire, mais c'est un ressenti vis à vis des compléments alimentaires qui inondent les pharmacies... l'idée que l'on créé des maladies dans un but commercial.
en ce sens, le vieillissement qui s'accroît est une mine d'or pour les labos, et les gens âgés, souffrants et/ou en baisse d'esprit critique, de bons clients à plumer !
Odette T. 16 janvier 2019

14 - 15 janvier 2019
Systémoscopie LEM 1102
Votre dictionnaire, comme mon correcteur orthographique numérique, ont raison, le mot systémoscopie n'existe pas ... encore. Prendre la mesure d'une situation en raisonnant en terme de système n'a rien d'impossible.
Tentons ensemble de nous faire une idée de sa pertinence et de ses potentialités avec la LEM 1102. Son titre, qui ne se veut ni polémique ni partisan, même s'il a un rapport direct avec l'actualité en France, est : « Débat de civilisation » .
Texte un peu plus long à lire que d'habitude, je n'ai pas pu en condenser davantage le contenu.
C'est le numéro 3 des Feuillets de Systémique Médicale d'Exmed.
François-Marie Michaut

11 - 13 janvier 2019
Biscuits scientifiques pour tout débat
La bataille des idées n'est pas une aimable plaisanterie juste pour manipuler nos inépuisables crédulités ou calmer les échauffements d'humeur. Elle doit, pour être solidement argumentée, prendre en compte quelques propositions décoiffantes sur la réalité du réel toutes défendues par de grands physiciens. « Le futur est déjà réalisé (Einstein). Le futur influence le présent (Costa de Beauregard, Nielsen et Ninomiya). Le futur est multiple ( Everett). Nous avons un libre-arbitre authentique (Conway et Kochen). Notre observation influence la réalité (Wigner, Penrose) .» Source : La Route du temps, Philippe Guillemant , 2014, P.126-133.
Négliger les apports de la science est se priver d'une béquille mentale indispensable. La médecine peut en témoigner.
François-Marie Michaut
----------------------------
Parole des lecteurs
Réponse au CO Violence : viol ( 9-10 janvier 2019)
- Cette dynamique de la violence semble échapper à certains. Je crois qu'il est de bon ton d'être du côté des forts. C'est peut-être le seul moyen d'être épargné. Momentanément toutefois...
F.C, mail du 9 janvier 2019
L'auteur répond :
- La violence, sous toutes ses formes, est hautement contagieuse. Vouloir être" du côté des forts", FC, est signifier sans masque qu'on partage la même violence. Et qu'on croit lutter contre la violence par la violence encore plus forte elle-même.
Si c'est "de bon ton" , vivent ceux qui détonnent en cherchant à comprendre les choses.
FMM

9 - 10 janvier 2019
Violence / viol
La parenté entre les deux mots saute aux yeux. Utiliser la force pour contraindre l'autre à faire ce qu'il ne veut pas faire, sexe ou pas sexe, physiquement ou moralement, on parle de la même chose en terme systémique. Utiliser la violence pour dominer l'autre, c'est aussi mettre en route une dynamique automatique de retour qu'elle se nomme haine ou vengeance dont le violent est toujours, au final, la victime.
Pour ceux qui ne craignent pas de lire, un éclairage anthropologique plus large s'impose. Le livre de René Girard : La violence et le sacré. Commenté ici.
François-Marie Michaut

7 - 8 janvier 2019
Guirlande lumineuse LEM 1101
Miracle annuel : la nuit diminue, le jour augmente. C'est bon pour notre corps, c'est vital pour notre esprit . Les festivités de saison célébrées depuis toujours ne s'y trompent pas. Alors, photons ou pas, un coup de projecteur poétique sur cette toujours mystérieuse lumière avec la LEM 1101 de Jacques Grieu BRILLANTAGES BRILLANCES.
François-Marie Michaut

3 - 6 janvier 2019
Les deux solutions
Dans ses voeux à la France, Emmanuel Macron n'a pas oublié de mentionner les médecins et les déserts médicaux. C'est inédit mais il faut dire qu'il y a plusieurs dossiers épineux. La logique gouvernementale a toujours répondu de façon pavlovienne au surgissement de tout problème par la fabrication instantanée de mesures. Solution comme celle qu'impose à l'école tout problème de mathématiques.
C'est ne pas tenir compte de ce que nous montrent les sciences physiques. Une solution est le mélange d'un corps quelconque dans un liquide solvant. Dissoudre quelque chose qui gène ou nuit, c'est une façon de balayer la poussière sous le tapis.
Alors quelle est la solution à cette diplopie ? Oser prendre le temps indispensable pour comprendre, dans toute leur complexité et leurs retombées, les facteurs qui ont conduit à ce qu'on veut changer. Le faire pour faire ( ou pire encore pour plaire) en demeurant factuel avec l'illusion d'être plus efficace est une maladie aux redoutables conséquences. Savoir d'abord avant toute action est la seule vaccination possible.
François-Marie Michaut

31 décembre 2018 - 2 janvier 2019
Les intentions méritent notre attention, LEM 1100
Juste aller regarder ce qu'il peut bien y avoir derrière la tradition de l'échanges de voeux pour le premier jour de chaque année. Le parti pris habituel ici de passer à la moulinette systémique tout ce qui nous entoure nous y invite.
Finalement la LEM 1100 : Voeux, illusoires ou productifs risque bien d'ouvrir une fenêtre surprenante sur la dimension non pas irrationnelle mais scientifique des voeux.
Dans cette hypothèse, voyez-vous quelque inconvénient à ce que, visiteurs de ce site, nous nous souhaitions mutuellement une bonne année 2019 ?
Juste à titre d'information, en date du 30 décembre, le site Exmed a reçu 108469 visites en 2018 et a enregistré 441695 pages consultées. Les nains du vivant, c'est nous. La masse de carbone de nos cellules, indicateur de la biomasse planétaire, est formelle. Selon Gary Dagorn ( Le Monde.fr du 21 décembre 2018 , ), homo sapiens, est de loin, avec son 0,011% de la biomasse, le dernier du classement. Loin derrière les plantes (81,97%), les malfamées bactéries (12,75%), les inquiétants champignons (2,19%) et mêmes les redoutés virus (0,04%). De quoi dégonfler l'image que nous avons de notre importance planétaire.
Sauf en matière de capacité de destruction du vivant où nous sommes les dominants absolus. Oui, là,nous les nains, sommes au plus haut. Progrès considérable pour notre survie : nous commençons juste à en avoir pleine conscience.
François-Marie Michaut